M. Obama souhaite que Mme Clinton et M. Sanders trouvent rapidement un terrain d'entente

le
0
Barack Obama lors de son passage dans « The Tonight Show » de Jimmy Fallon, qui sera diffusé le jeudi 9 juin aux Etats-Unis.
Barack Obama lors de son passage dans « The Tonight Show » de Jimmy Fallon, qui sera diffusé le jeudi 9 juin aux Etats-Unis.

Invité dans le « Tonight Show », une émission de divertissement, le président américain a appelé à une résolution rapide de l’affrontement entre les deux candidats à l’investiture démocrate pour la présidentielle.

Le président américain Barack Obama a affirmé, mercredi 8 juin, qu’il espérait que les démocrates trouvent une solution à leurs conflits internes « au cours des deux semaines à venir », tandis que Bernie Sanders refuse pour le moment de concéder la victoire à Hillary Clinton. L’ancienne secrétaire d’Etat a en effet obtenu la majorité requise de délégués pour l’investiture démocrate, mais « Bernie » n’a pas concédé la défaite, et affirme vouloir poursuivre sa campagne.

« C’était sain pour le Parti démocrate, d’avoir une primaire disputée », a déclaré M. Obama lors de l’enregistrement du « Tonight Show » de Jimmy Fallon, dont NBC a laissé fuité quelques propos dès mercredi, malgré la diffusion prévue jeudi soir. « Je pense que Bernie Sanders a apporté énormément d’énergie et de nouvelles idées », a-t-il poursuivi. Il a ensuite précisé que cette bataille avait fait d’Hillary Clinton « une meilleure candidate », avant de louer l’« intelligence » et la « force » de l’ancienne première dame, qu’il avait félicitée dès la veille. Barack Obama doit recevoir Bernie Sanders jeudi matin à la Maison Blanche.

« Une tâche sérieuse » Côté nomination républicaine, l’actuel président américain pense-t-il que ses adversaires sont heureux d’avoir choisi le magnat de l’immobilier Donald Trump – au cœur d’innombrables polémiques –, comme candidat ? « Nous, nous le sommes ! » a-t-il répondu, avant de poursuivre, sur une note plus grave : « En réalité, je suis inquiet pour le Parti républicain...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant