«M. Meilhon n'avouera jamais», selon un de ses anciens codétenus

le
0
Le corps de Laetitia découpé dans son coffre, le meurtrier présumé a tenté de trouver de l'aide auprès d'un ancien compagnon de cellule. «Il n'avouera jamais», a prévenu ce dernier au procès.

Une fois confronté au cadavre découpé en six morceaux de Laetitia Perrais, Tony Meilhon a pu, du moins est-ce envisageable, réaliser soudain dans quelle situation il s'était fourvoyé. Sinon, pour quelle raison accepte-t-il de retrouver, le 19 janvier 2011, sur le parking d'un centre commercial, un ancien codétenu dont il avait fait l'un des complices de ses délits habituels - vol et vente de drogue -, en venant avec les restes de la victime?

Nicolas B., en tout cas, a le sentiment d'avoir échappé de peu à un procès pour complicité. Âgé de 35 ans, à l'époque voyou toxicomane, il voit arriver M. Meilhon au rendez-vous: «Il était encore plus pâle et stressé que d'habitude, se souvient-il. Il nous a dit: j'ai renversé un homme accidentellement, je l'ai découpé, il est ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant