M.Médard : " À six mois du Mondial, c'est peut-être un coup de pied au cul "

le
0
M.Médard : " À six mois du Mondial, c'est peut-être un coup de pied au cul "
M.Médard : " À six mois du Mondial, c'est peut-être un coup de pied au cul "
En direct dans l'Access365 d'Alexandre Delpérier, Maxime Médard s'est confié à propos de sa non-sélection avec le XV de France pour le Tournoi des VI Nations. L'occasion pour l'ailier tricolore de faire le point sur ses dernières performances en bleu et sur sa situation actuelle, en club comme en équipe nationale.

Maxime Médard, vous connaissez bien les Irlandais. En quoi sont-ils meilleurs que la France ?
Je pense qu'ils ne sont pas plus forts que nous, ils ont juste plus de confiance. Si les Français mettent plus d'agressivité dans leur jeu, ils peuvent gagner.

Qu'avez-vous pensé du match contre l'Ecosse ?
C'est toujours compliqué de commencer un tournoi, surtout à la maison. Les Français étaient un peu tendus et je pense qu'ils vont se lâcher en Irlande. L'Écosse de Cotter, c'est une autre équipe, ça court beaucoup. On l'a vu avec Glasgow en Coupe d'Europe, c'est toujours délicat. C'était bien de gagner ce premier match pour se lâcher pour le reste du Tournoi.

« À moi de faire ce qu'il faut »

Ne pas être aux VI Nations, cela doit être difficile pour vous. Avez-vous été surpris de votre absence ?
C'est toujours difficile de ne pas y être, j'ai du mal à regarder les matchs. Mais je suis quand même supporter des Bleus. J'étais déçu, mais pas forcément surpris. J'avais discuté avec le staff et ils n'étaient pas spécialement contents de ma prestation contre l'Argentine. Ils m'ont reproché des attitudes, des remontées défensives pas très bonnes, mon manque d'implication dans certaines situations... À moi maintenant de faire de bonnes performances en club. Je travaille toujours plus, j'essaye d'être plus rigoureux et de prendre plus d'initiatives qu'auparavant. Quand je joue régulièrement, j'ai de la confiance et des repères, pour moi c'est toujours mieux que de vivre des matchs par-ci, par-là. C'est délicat de prendre des initiatives et d'avoir la confiance de tout le monde.

La porte étant fermée pour les VI Nations, craignez-vous qu'elle le soit également pour la Coupe du monde ?
Je ne sais pas si la porte est fermée pour le Tournoi. Aujourd'hui je n'y suis pas, mais je travaille dur avec le Stade Toulousain pour faire de bonnes performances et gagner des matchs. Et pourquoi ne pas, après, être de nouveau sélectionné. Même si c'est délicat de ne pas être là à six mois du Mondial. C'est peut-être un coup de pied au cul, pour que je me remette en question. À moi de faire ce qu'il faut pour retrouver la confiance, franchir un cap et apporter quelque chose au stade et pourquoi pas ensuite à l'équipe de France.

Mais vous avez l'envie de revenir, ça se sent...
Forcément, la Coupe du monde c'est un objectif. Je fais tout pour y être, mais c'est vrai que mes deux dernières apparitions n'ont pas été très bonnes. On a perdu, il faut se remettre en question, c'est ce que je fais. Je travaille encore plus dur, je regarde ce qui n'a pas plu et j'essaye de reprendre confiance avec le Stade.

« Tout donner pour être à la Coupe du monde »

On vous reproche une certaine irrégularité en club, un peu à l'image de l'effectif toulousain en fait ?
C'est depuis deux ou trois ans maintenant qu'on est un peu irréguliers. Mais le jour où on sera réguliers, ce sera bien. On travaille, on regarde ce qui ne marche pas. C'est sûr que quand l'équipe marche mieux c'est plus facile de se montrer. Je garderai espoir jusqu'au bout et je vais tout donner pour être à la Coupe du monde.

L'élimination en Coupe d'Europe a dû être difficile à digérer, ça va mieux à Toulouse ?
Oui, ça va mieux, c'est oublié. On n'a plus que le championnat, donc on a la tête qu'à ça. On n'a pas été bons en Europe, mais on s'est bien rattrapés contre Castres. Et ce serait sympa de faire un bon match et de prendre des points contre Lyon à la maison.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant