M le Maudit

le
0
M le Maudit
M le Maudit

Après avoir raté la Coupe du monde en raison d'une blessure à la cheville, Marco Reus ne sera pas de la partie à l'Euro, la faute à ses adducteurs. Une nouvelle qu'il a apprise le jour de ses 27 ans. Le destin n'est vraiment pas tendre avec le joueur du Borussia Dortmund.


" Marco Reus ne va pas à l'Euro ! " Juste avant la communication de la liste des 23 Allemands pour le tournoi en France, voilà que Bild lâche la bombe sur les réseaux sociaux. L'incompréhension totale règne, et tout le monde n'attend plus qu'une chose : que Joachim Löw confirme l'information donnée par le tabloïd. Ce qui sera fait quelques minutes plus tard. " MR11 " ne sera pas à l'Euro, pas plus que Karim Bellarabi, Julian Brandt ni Sebastian Rudy. Si les deux joueurs du Bayer Leverkusen et le sociétaire de Hoffenheim ont été écartés pour des raisons sportives, " Woodyinho ", lui, l'est pour des raisons médicales. " Dans le cas de Marco Reus, les médecins n'étaient pas en mesure de donner un pronostic clair ", déclarera Löw devant le parterre de journalistes. " Actuellement, il peut seulement courir tout droit. Rien d'autre. Les médecins sont sceptiques à l'idée qu'il puisse être performant dans un tournoi très éprouvant comme celui-ci ". La voix est grave, la sentence est terrible. D'autant plus que le Bundestrainer ajoute cette phrase qui décroche une grimace à plus d'un : " Si Marco était en forme, ce serait vraiment un plus pour l'équipe ".

Le destin de Marco


Pour les amateurs de ballon, c'est un choc : l'absence de Marco Reus vient s'ajouter à celles d'autres régaleurs de chique, à savoir les Marco Verratti, Ilkay Gündogan ou encore Claudio Marchisio. Une nouvelle que le natif de Dortmund a apprise le jour de son 27ème anniversaire. Comme cadeau, on a connu mieux. Mais au fond, pouvait-il en être autrement ? Après tout, le destin de Marco, ce n'est pas celui de Lisa. Le M est maudit. Il n'y a qu'à rembobiner pour se rendre compte que le karma ne fait que le dribbler. Juillet 2012 : après des années à bourlinguer et se forger un caractère (et un jeu), Marco Reus fait le choix du cœur plutôt que celui de la raison, et rentre au BVB, alors double champion en Bundesliga.


Depuis, c'est le désert au niveau palmarès –…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant