M&G se méfie actuellement des obligations émergentes

le
0

(NEWSManagers.com) - Lors de la première édition, mardi à Paris, du séminaire " Bond Vigilantes" de M&G Investments, Jim Leaviss, head of retail fixed interest, qui a la responsabilité d'un pôle de 15 fonds avec 35 milliards d'euros d'encours, a estimé que " ce n'est pas encore le moment d'être fortement investi en dette émergente" , même si certaines obligations d'entreprises des pays émergents méritent considération. Le fonds global a néanmoins alloué 4 % de ses encours au Mexique.

Il y a trois raisons pour demeurer prudent sur la dette émergente. D'une part, la Chine connaît un ralentissement tendanciel marqué de sa croissance, ce qui pèse sur l'ensemble des émergents. D'autre part, il existe de meilleures opportunités ailleurs, plus sûres et de meilleure qualité. Mieux vaut être long sur un Berkshire Hathaway et court sur le Brésil. Enfin, la dette émergente est devenue un marché exceptionnellement surpeuplé (overcrowded), le crédit émergent est en surchauffe et les monnaies émergentes ne sont pas attrayantes non plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant