M.Fourcade : " Gagner un maximum de médailles "

le
0
M.Fourcade : " Gagner un maximum de médailles "
M.Fourcade : " Gagner un maximum de médailles "

Martin Fourcade, il y a énormément d'attente autour de vous. Quels sont vos sentiments ?Il y a de la sérénité, de par mon vécu et mon expérience. J'ai abordé cette année olympique avec beaucoup d'attention mais également le sentiment que je peux supporter la pression.

Vous avez conscience que si on fait le bilan des trois ou quatre dernières éditions des Jeux Olympiques, le biathlon fraçais a ramené beaucoup de médailles, notamment à Turin et Vancouver. Y'a t-il de ce fait une pression supplémentaire ?Non, je crois avant tout que nous sommes dans une belle équipe olympique française et qu'il y aura d'autres médailles que le biathlon. J'espère bien sûr qu'il y en aura le plus possible en biathlon, cela voudra dire que j'y ai moi-même participé. Je ne veux absolument pas stigmatiser le biathlon par rapport aux autres disciplines olympiques, je pense que tout le monde a les moyens de s'exprimer et que nous avons beaucoup de chances de médailles. Nous espérons en ramener le plus possible.

Vous êtes depuis quelques années complètement professionnel, vous avez un contrat avec les douanes, avec l'armée. Sans ce contrat là, est-ce possible d'atteindre votre niveau ? Sans un contrat armée de terre ou douane, cela me semble impossible d'atteindre le haut niveau bien que j'ai personnellement d'autres revenus via mes primes ou sponsors. Je pense qu'il faut se servir de ces institutions pour atteindre le meilleur niveau mondial.

« Au niveau des revenus, je ne suis pas à plaindre »

Comment cela se fait-il que votre sport reste un petit peu intime et que vous soyez contraints d'avoir des contrats avec la douane ou l'armée pour être professionnel ?Au niveau médiatique, je pense que nous pouvons créer notre place, c'est une question de volonté, de la part des télévisions publiques notamment. Au niveau des revenus, étant parmi les meilleurs mondiaux je ne suis pas à plaindre. Maintenant pourquoi le biathlon n'explose pas ? Ce n'est pas à moi d'y répondre. C'est pour moi un sport magnifique qui a vraiment de l'avenir. Si une télévision nationale s'y intéresse, cela pourrait faire exploser les budgets comme en Allemagne, en Russie ou en Norvège.

Cela passe obligatoirement par des chaines télé ou cela peut-il aussi venir d'investisseurs privés ou autres qui viendraient soutenir le biathlon comme ils le font avec d'autres sports ?Je pense que les investisseurs viennent pour l'exposition médiatique donc que la télévision est le nerf de la guerre. Il y a des investisseurs privés dans notre sport. Comme je l'ai dit, nous ne sommes pas à plaindre. En terme de revenus, je pense faire partie des sportifs olympiques les mieux payés.

Ces Jeux Olympiques ont lieu en Russie. On connaît toutes les polémiques? Dans une compétition qui se veut équitable et tolérante, doit-on faire un lien entre le pays hôte et ses valeurs et l'olympisme ?Cela me parait compliqué de renier ces problèmes. Je suis de tout c?ur avec les personnes qui subissent les lois homophobes ou restreignant la liberté d'expression. J'ai du mal à imaginer que certaines personnes puissent être contre les droits fondamentaux et contre les droits de l'homme. Maintenant, en tant que sportif, je vais aux Jeux Olympiques pour gagner un maximum de médailles et je dois donc rester concentré sur ce que j'ai à faire. J'ai forcément mon avis sur la question et je tente de faire mon devoir de citoyen. Je n'ai pas la prétention de penser pouvoir régler avec mes skis, mes bâtons et mon fusil les problèmes que les chefs d'Etat ou le CIO (Comité International Olympique) n'arrivent pas à régler. Je sus conscient des problèmes mais mon métier est de faire du sport.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant