Lyxor relève les CTA en faveur d'une légère surpondération

le
0

(AOF) - A l'approche de la publication des résultats du premier trimestre aux Etats-Unis, les marchés financiers ont connu un regain de tension, observent les équipes de la plateforme de Managed account de Lyxor, le "Lyxor Weekly Brief". Au cours de la période sous revue, l'indice MSCI World a cédé 1%, les actions de l'UEM et du Japon s'inscrivant en retrait de leurs homologues américaines. Les matières premières ont fléchi elles aussi mais, curieusement, le segment du haut rendement américain et les marchés émergents n'ont guère été affectés.

Cette configuration s'est révélée préjudiciable aux hedge funds et l'indice Lyxor a reculé de 0,7% durant la période concernée. Les fonds CTA ont une fois encore surperformé, portés par les bons résultats des obligations, de l'énergie et des changes.

Les positions longues sur le yen par rapport au dollar américain se sont avérées payantes sous l'effet de la dépréciation continue du billet vert, poursuit Lyxor.

Le compte rendu de la réunion du FOMC qui s'est tenue les 15 et 16 mars a rappelé aux investisseurs que l'attitude accommodante de la Fed ne faisait pas l'unanimité parmi les membres votants du Comité, mais la devise n'a pas été affectée outre mesure. Nul n'ignore en effet que Mme Yellen a dû composer avec des présidents des Fed régionales offensifs en 2016. La bonne nouvelle, c'est qu'elle a réussi jusqu'à présent à garder les " faucons " sous sa coupe.

Dans l'ensemble, Lyxor a relevé les gérants CTA, passant d'un positionnement neutre à une légère surpondération. Après le rebond enregistré par le marché des actions en mars et dans la perspective de la saison de publication des résultats aux Etats-Unis, leur portefeuille défensif semble constituer une bonne protection en cas de déception.

Dans le même temps, leur positionnement long sur les obligations américaines est moins agressif, ce qui semble approprié étant donné que les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans se situent non loin de l'extrémité basse de la fourchette en place depuis trois ans. Ils ont également réduit leurs positions courtes sur l'énergie, ce qui constitue une évolution favorable dans la mesure où la dépréciation du dollar américain implique des risques haussiers pour la classe d'actifs.

S'agissant des stratégies Event-Driven, les fonds Merger Arbitrage ont pâti de l'échec du rapprochement Pfizer/Allergan. La fusion envisagée des deux entreprises a en effet été annulée après l'annonce par le Trésor américain de nouvelles dispositions visant à lutter contre les opérations d'inversion fiscale. L'indice Lyxor Merger Arbitrage a abandonné 1,9% cette semaine.

Plusieurs fonds s'étaient positionnés en vue de cette fusion : les gérants Merger Arbitrage avaient pris position sur le spread (position longue sur Allergan/courte sur Pfizer), tandis que les gérants Special Situation détenaient des positions longues sur Allergan, sur Pfizer ou sur les deux, d'où leur surperformance. Lyxor continue de surpondérer légèrement les fonds Merger Arbitrage. L'exposition de la stratégie aux opérations d'inversion fiscale est aujourd'hui minime, ce qui limite les risques de contagion au reste des portefeuilles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant