Lyxor : les ETF actions européens ont encore tiré leur épingle du jeu en janvier

le
0

(AOF) - Selon le Baromètre Lyxor des tendances mensuelles sur le marché des ETF européens du mois de janvier, le marché européen des ETF a débuté l'année en douceur avec des flux limités le mois dernier à 1,9 milliard d'euros, soit 64% de moins que la moyenne sur 1 an (5,2 milliards d'euros). L'encours total sous gestion est en baisse de 4% par rapport à la fin de l'année 2015, et se monte à 432,8 milliards d'euros, avec un effet marché négatif (-4,5%).

Dans des marchés volatils, pénalisés par les craintes entourant la Chine, l'évolution des prix du pétrole et les marchés émergents, les flux positifs se sont principalement concentrés sur les ETF européens, notamment investis en actions, tandis que les ETF émergents enregistraient d'importantes sorties de capitaux.

Soutenus par la réaffirmation de la politique accommodante menée par la BCE, les premiers ont bénéficié de 2,7 milliards d'euros. Les flux de capitaux sont ressortis positifs aux Etats-Unis tout au long du mois, bien que limités à 209 millions d'euros, avec une poussée intéressante sur les produits à volatilité minimale au cours d'un mois fortement volatil. Après un démarrage positif au cours de la première quinzaine du mois, les flux japonais sont quant à eux passés dans le rouge à 816 millions d'euros, un record sur un an, les craintes liées à la croissance chinoise ayant encore pesé sur les actions asiatiques dans leur ensemble.

En revanche, les flux à destination des actions émergentes n'ont pas confirmé le rebond enregistré au quatrième trimestre 2015 et sont ressortis en baisse de 1 milliard d'euros, soit un volume supérieur aux pertes enregistrées sur toute l'année 2015, au cours de laquelle les sorties de capitaux des marchés émergents avaient atteint 965 millions d'euros.

Les flux de capitaux à destination des indices obligataires ont atteint 587 millions d'euros, soit 68% de moins que la moyenne sur un an. Ces flux obligataires limités ont principalement concerné les emprunts d'Etat des marchés développés (1,3 milliard d'euros). Les emprunts d'Etat européens et américains ont enregistré des entrées de capitaux à hauteur de 732 millions et 263 millions d'euros respectivement, dans un environnement de baisse des taux d'intérêt.

Pénalisés par les pressions globales exercées sur les actifs à risque et la crainte d'un ralentissement économique, les ETF sur obligations d'entreprise investment grade et les ETF sur obligations à haut rendement ont subi des sorties de capitaux pour un montant total de 643 millions d'euros. Les flux sortants enregistrés par les ETF sur obligations à haut rendement se sont élevés à 293 millions, un record sur un an, ces ETF étant nettement plus sensibles à la volatilité du marché américain des obligations à haut rendement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant