Lyxor indique une stabilisation de la stratégie Merger Arbitrage malgré Pfizer/Allergan

le
0

(AOF) - Dans la dernière édition de son Lyxor Weekly Brief hebdomadaire, qui se concentre sur les flux et les stratégies des hedge funds, Lyxor se penche sur le cas particulier de la stratégie Merger Arbitrage, c'est-à-dire basée sur des opérations de fusion-acquisition. "L'abandon récent de l'opération entre Pfizer et Allergan a suscité de nombreuses interrogations sur les risques encourus par les fonds Merger Arbitrage", assure Lyxor.

"L'annulation de la transaction Shire/Abbvie en octobre 2014, et surtout les pertes considérables engendrées à cette époque, ont laissé un souvenir cuisant, si bien que ce nouvel événement n'a pas manqué de raviver les craintes entourant les perspectives de la stratégie", détaille le gestionnaire d'actifs.

Cependant, Lyxor rappelle que les fonds investis en Merger Arbitrage ont plutôt encaissé le choc : "L'indice Lyxor Merger Arbitrage s'est globalement stabilisé sur la semaine, après un recul de 1,9% la semaine précédente."

"En effet, même si le spread de la transaction Baxalta/Shire (qui n'est pas à proprement parler une opération d'inversion fiscale) s'est élargi récemment, les expositions aux inversions fiscales s'avèrent assez limitées. L'exposition cumulée nette aux opérations d'inversion fiscale telles que Progressive Waste/Waste Connections, Terex/Konecranes, Johnson Controls/Tyco, Mylan/Meda et IHS/Markit atteint au maximum 5-8% de l'actif net pour quelques gérants, mais s'établit dans l'ensemble à moins de 1% pour la plus grande partie des gérants Event Driven de notre échantillon (Special Situations y compris)", précise le gérant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant