Lyxor AM : pourquoi les OPCVM alternatifs ont été si attractifs au premier trimestre

le
0

(AOF) - Dans la dernière livraison de son Weekly Brief, Lyxor AM constate que les fortes entrées de capitaux en faveur des OPCVM alternatifs en Europe sont passées quelque peu inaperçues ces dernières semaines, alors que cette classe d'actifs est la seule à avoir un bilan positif sur le premier trimestre. Selon les chiffres de Morningstar, les OPCVM alternatifs ont enregistré des entrées de capitaux nettes de 3,6 milliards d'euros en mars, portant à 7,7 milliards le montant total pour le premier trimestre 2016.

"L'appétit marqué pour les OPCVM alternatifs contraste nettement avec les sorties de capitaux enregistrées par les classes d'actifs traditionnelles : au premier trimestre 2016, les fonds de placement en actions et les fonds obligataires et de crédit ont subi une décollecte de 20 milliards d'euros et 13 milliards d'euros respectivement. Même constat pour les fonds diversifiés et les fonds monétaires", détaille Lyxor AM.

La société de gestion met en avant deux causes à ce regain d'appétit pour les OPCVM alternatifs en Europe. D'abord, elle rappelle que l'environnement de marché s'est détérioré sur les douze derniers mois : "les actions européennes ont essuyé des pertes à deux chiffres, avec une volatilité annualisée de plus de 20%, les obligations souveraines de la zone euro ayant elles aussi démontré une volatilité plus élevée que d'ordinaire au cours de l'année écoulée."

Ensuite, "les perspectives des actifs traditionnels sont teintées de nombreuses incertitudes : les valorisations des classes d'actifs sont élevées, la croissance économique et des bénéfices est atone, et une proportion significative (40%) des actifs sans risque de la zone euro proposent des rendements inférieurs à 0%...", observe Lyxor AM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant