Lyon vit un véritable calvaire face à la Real Sociedad

le
0
Lyon vit un véritable calvaire face à la Real Sociedad
Lyon vit un véritable calvaire face à la Real Sociedad
Le debrief

Il faudra ressortir les DVD de cette soirée à Gerland. Pas pour immortaliser la performance lyonnaise, catastrophique, mais bien pour admirer celle sompteuse de la Real Sociedad, agrémentée de deux buts que l'on peut d'ores et déjà qualifier de chefs d'?uvre. Et le constat est lourd pour les hommes de Rémi Garde qui auront en plus terminé la rencontre à dix après l'expulsion de Milan Bisevac. Portés par un public venu en nombre (près de 4000 spectateurs), les Basques ont donné une véritable leçon de football au leader de la Ligue 1. Bien plus présents dans les duels, plus tranchants offensivement et précis techniquement, les hommes de Jagoba Arrasate ont largement dominé une formation lyonnaise à côté de la plaque. Avec deux buts de retard avant le retour à San Sebastian, l'affaire prend désormais des allures de mission impossible pour les Gones. Jean-Michel Aulas va certainement devoir revoir ses ambitions à la baisse. A moins d'un authentique exploit dans une semaine. D'ici là, l'OL aura retrouvé le chemin de la Ligue 1. Et cela lui réussit plutôt bien depuis le début de saison.

Le classement de Ligue 1 | Le classement des buteurs | Les résultats de la journée

Le film du match

6eme minute Griezmann prend de vitesse M.Lopes sur le côté droit de la défense lyonnaise et trouve C.Vela en retrait. Le Mexicain frappe fort au premier poteau mais le ballon finit dans le petit filet de A.Lopes.

12eme minute Le poteau de Vela. Après une très mauvaise passe de M.Lopes, Xabi Prieto trouve Seferovic devant la surface, qui parvient à glisser à Vela du bout du pied. L'attaquant mexicain place une frappe du gauche terrible sur le poteau de A.Lopes.

17eme minute (0-1) QUEL BUT DE GRIEZMANN !!! Après une passe de l'extérieur du pied de De La Bella qui trouve C.Vela dans la profondeur, le centre de ce dernier trouve l'attaquant français qui reprend d'un ciseau du gauche. Le ballon finit sa course à ras du poteau d'A.Lopes, scotché sur sa ligne. Superbe !

25eme minute Sur un long ballon en profondeur, Griezmann prend encore G.Fofana de vitesse et frappe du gauche en angle fermé. Le gardien lyonnais s'interpose brillamment.

27eme minute Suite à une action emmenée par Gourcuff et relayée par Grenier, l'ancien Bordelais prend sa chance du droit à 25 mètres mais Bravo écarte le danger en corner.

50eme minute (0-2) ENCORE UN CHEF D'?UVRE POUR LA SOCIEDAD !!! Cette fois-ci, c'est Seferovic qui envoie un missile en demi-volée du gauche dans la lucarne de A.Lopes. L'attaquant suisse était pourtant totalement excentré sur le côté gauche. Quel but !!!

67eme minute Sur un corner de Danic, Gonalons s'élève plus haut que tout le monde et place sa tête sur la barre transversale de Bravo.

89eme minutePardo manque l'occasion du break, seul face au but vide après avoir éliminé A.Lopes. Sur le coup, c'est le bon retour de Bedimo qui a empêché l'OL de sombrer.

Les joueurs à la loupe

Lyon Lyon A.Lopes (4) : Il n'a vraiment rien pu faire sur les deux chef d'?uvre de Griezmann et de Seferovic. Difficile de faire pire soirée pour lui. M.Lopes (2) : Pris de vitesse sur la plupart des montées de Griezmann, le Portugais a souffert toute la rencontre. Il a en plus eu énormément de déchet dans les passes. Un match à oublier. Bisevac (3) : Le Serbe a comme toute son équipe subit les impacts en première période. Expulsé avant le dernier quart d'heure pour un deuxième carton jaune. Un vrai calvaire. G.Fofana (4) : Il a eu du mal à se mettre dans le rythme et a souvent été à la limite dans sa couverture. Bedimo (5) : Il a bien tenu son couloir et a tenté d'apporter offensivement. Dommage qu'il soit léger sur le marquage lors du premier but. Gonalons (cap) (5) : Le capitaine lyonnais n'était pas dans un grand jour. Il a multiplié les fautes et souffert dans les duels. Il aurait tout de même pu marquer sur une tête à bout portant. Malbranque (4) : Il touche toujours autant de ballons mais a du mal à influer sur le jeu de son équipe. Remplacé par Bahlouli (58eme) peu en vue. Benzia (3) : A contretemps toute la première période, on l'a vu plus en pointe que Lacazette. Inoffensif en seconde. Remplacé par Danic (58eme) qui a apporté sa patte sur les coup de pied arrêtés. Grenier (4) : Rapidement en action, il a touché beaucoup de ballons et a tenté d'aspirer les milieux défensifs par ses déplacements. Mais il n'avait, semble-t-il, pas ses jambes habituelles. Gourcuff (5) : Il n'a pas hésité à redescendre assez bas pour offrir des solutions face au pressing basque. Et a été l'un des rares à offrir du mouvement. Insuffisant au milieu du naufrage collectif. Lacazette (4) : On l'a peu vu, lui qui provoque d'habitude beaucoup plus balle au pied. Il a pourtant bougé sur tout le front de l'attaque. Sans succès. Real Sociedad Bravo (7) : De belles sorties aériennes qui ont rassuré sa défense. Pas grand-chose à faire face à l'inoffensivité de l'adversaire. C.Martinez (6) : Il n'est pas impressionnant mais sa solidité dans les duels a été fondamentale pour son équipe. Cadamuro (7) : Ce pur produit du centre formation du FC Sochaux-Montbéliard a fait étalage de toute sa classe. Solide, élégant pour un défenseur et très bon de la tête. Du tout bon ! I.Martinez (7) : Rapidement averti, il a d'abord paru en souffrance avant d'imposer son impact physique dans les duels. De La Bella (7) : Une belle complicité avec Griezmann sur le côté et des montées souvent tranchantes. Bergara (6) : Un gros travail de pressing devant sa défense. Parfois un peu dur dans ses interventions. Xabi Prieto (cap) (7) : Il est souvent utilisé comme relais dans les phases offensives et défensives. Sa qualité technique est précieuse même s'il a parfois surjoué. Zurutuza (7) : Il travaille beaucoup pour le collectif en coupant les trajectoires et bouchant les intervalles. Très utile. Remplacé par Pardo (81eme). Vela (7) : Auteur d'un match plein, le Mexicain a offert la passe décisive à Griezmann mais il a surtout fait admirer sa frappe du gauche en touchant le poteau. Seferovic (8) : Très intéressant comme point d'appui et impressionnant techniquement, le Suisse a agrémenté sa soirée d'un but somptueux. L'ancien joueur de la Fiorentina est la petite trouvaille de la Real Sociedad. Remplacé par Granero (64eme) Griezmann (8) : Très vite dangereux sur son côté, l'attaquant français a marqué l'un des buts de l'année. Il a été dans tous les bons coups de son équipe. Remplacé par Castro (70eme)

Monsieur l'arbitre au rapport

L'arbitre serbe a été à la hauteur de l'évènement. Des interventions toujours justes au cours d'une rencontre animée et rythmée.

Ça s'est passé en coulisses?

- Avant le barrage, l'OL se sait déjà qualifié au minimum pour la phase de groupes de la Ligue Europa.

- Depuis le premier match de préparation en juillet, Lyon n'a pas perdu le moindre match. Et compte même quatre victoires en quatre matchs officiels (deux en Ligue des Champions, et deux en L1).

- De retour de suspension, Samuel Umtiti n'a pas été aligné en défense centrale. Rémi Garde a préféré garder son ossature de Sochaux avec G.Fofana aux côtés de Milan Bisevac. Seuls absents du groupe : Vercoutre, M.Dabo et Ghezzal, en plus des indésirables Bafé Gomis et Jimmy Briand.

- En 2004, l'OL de Paul Le Guen avait déjà éliminé la Real Sociedad de Reynald Denoueix au stade des huitièmes de finale de la Ligue des Champions (1-0, 1-0). C'était d'ailleurs, à ce jour, le dernier match européen du club basque.

- Antoine Griezmann, l'attaquant de la Real Sociedad, est né et a grandi à Mâcon, à une heure de route de Lyon. Le joueur a enchaîné à l'adolescence des essais infructueux dans plusieurs clubs français, notamment à Lyon qui l'avait jugé trop frêle et lui avait conseillé d'attendre un peu de s'endurcir. Puis il a été détecté par la Real Sociedad, qu'il a rejoint à 14 ans.

- Le club basque n'a pas été particulièrement actif sur le marché des transferts. Le départ d'Illaramendi au Real Madrid (pour un transfert évalué à plus de 30 millions d'euros) a été compensé par la venue d'un ancien Madrilène, Esteban Granero, prêté par les Queens Park Rangers, tandis que le Suisse Seferovic (Fiorentina) est venu renforcer l'attaque basque contre un chèque de trois millions d'euros.

La feuille de match C1 (Barrages aller) / LYON ? REAL SOCIEDAD : 0-2

Stade de Gerland (40 000 spectateurs environ) Temps agréable (23°C au coup d'envoi) - Pelouse en bon état Arbitre : M.Maži? (SER) (7) Buts : Griezmann (17eme) et Seferovic (50eme) pour la Real Sociedad Avertissements : Bisevac (37eme et 75eme), M.Lopes (43eme) pour Lyon - I.Martinez (7eme), Zurutuza (70eme), Xabi Prieto (80eme) et Cadamuro (86eme) pour la Real Sociedad Expulsion : Bisevac (75eme) pour Lyon Lyon Lyon A.Lopes (5) ? M.Lopes (2), Bisevac (3), G.Fofana (4), Bedimo (5) ? Gonalons (cap) (5), Malbranque (4) puis Bahlouli (58eme) - Benzia (3) puis Danic (58eme) , Grenier (4), Gourcuff (5) ? Lacazette (4) N'ont pas participé : Gorgelin (g), Umtiti, B.Koné, Ferri, Mvuemba Entraîneur : R.Garde

Real Sociedad Bravo (7) ? C.Martinez (6), Cadamuro (7), I.Martinez (7), De La Bella (7) ? Bergara (6), Xabi Prieto (cap) (7), Zurutuza (7) puis Pardo (81eme) - Vela (7), Seferovic (8) puis Granero (64eme), Griezmann (8) puis Castro (70eme) N'ont pas participé : Zubikarai (g), Elustondo, Ansotegi, Ros Entraîneur : J.Arrasate

L1, L2, National, CFA, CFA2, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie? Tous les résultats et les classements en un coup d'oeil

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant