Lyon, un simple accroc ?

le
0
Lyon, un simple accroc ?
Lyon, un simple accroc ?

Jean-Michel Aulas se serait bien passé d'un tel scénario. Alors que la qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France tendait les bras à l'OL jeudi soir, tout s'est écroulé en l'espace de quelques minutes face à Lens. La faute à une inefficacité offensive lorsque la bande à Rémi Garde menait au score, mais aussi et surtout à un relâchement tout aussi coupable en fin de rencontre. « Il y a de la déception, et un peu de colère, a expliqué Bruno Genesio, l'adjoint de Rémi Garde, à l'issue de la rencontre. On n'a pas su gérer notre avance. Sur chaque coup de pied arrête, on pouvait être en difficultés. En première période on avait l'opportunité de faire le break et on a été punis. Quelques signes nous avaient mis en danger?On n'a pas mis assez de rythme dans notre jeu malgré notre maitrise. On s'est un peu endormis face à des Lensois qui n'étaient pas très virulents. »

40 matchs disputés depuis juillet

Le tournant de la rencontre ? Ce penalty accordé au RCL à quelques secondes du coup de sifflet final. La suite découle de l'avantage psychologique et d'un état de fatigue certain du côté des Gones. « Le penalty nous fait mal, confirme Maxime Gonalons. On le prend sur une faute d'inattention. On est déçus de la tournure des événements. C'est une vraie déception car on voulait aller au bout. Un mal pour un bien ? Pourquoi pas? Lens n'a pas eu beaucoup d'occasions contrairement à nous. On s'est accrochés mais on n'a pas pu revenir au score. Il va falloir bien récupérer? Le championnat revient très vite. Il ne faut pas tout noircir ce soir? » Et ne pas oublier que cette équipe lyonnaise enchaîne les matchs depuis l'été dernier. Jeudi soir, l'OL a disputé sa 40eme rencontre officielle depuis le 30 juillet 2013 et un troisième tour de qualification à la Ligue des Champions face aux Grasshopper.

Encore en lice sur trois tableaux

Encore en course pour jouer le podium en Ligue 1, finaliste de la Coupe de la Ligue face au PSG et qualifié pour les 16emes de finale de la Ligue Europa, Lyon a encore de belles choses à jouer d'ici à la fin de saison. Cette élimination peut-être vécue comme un temps mort accordé à un groupe plutôt performant en 2014 (huit victoires et deux défaites toutes compétitions confondues). « On va avoir un parcours très compliqué avec beaucoup de matchs. Il faut essayer de récupérer, a confirmé Jean-Michel Aulas. Ça fait partie des choses qui arrivent. Il ne faut pas jeter la pierre aux joueurs. Ils ont fait ce qu'ils ont pu dans un contexte de forte fatigue. La Coupe de France est terminée. Je pense qu'il faut se dire qu'il y a une compétition en moins et qu'il faut se concentrer sur les trois autres. » Pas le temps de respirer pour l'OL puisque dimanche, c'est l'AC Ajaccio qui arrive à Gerland, avant Odessa en Ligue Europa, Lille, Montpellier, Bordeaux et Monaco en Ligue 1. Un joli programme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant