Lyon : sept policiers arrêtés pour corruption présumée

le
1
Interpellés mardi matin avec quatre autres personnes, il s'agit pour la plupart de gardiens de la paix en poste au commissariat de Vénissieux. L'enquête vise des faits de corruption et de trafic d'influence.

Coup de filet dans le milieu policier. Onze personnes, dont sept policiers, ont été placées en garde à vue mardi matin à Lyon, dans le cadre d'une enquête pour des faits de corruption et de trafic d'influence. Ils ont été interpellés par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) dans le cadre d'une enquête dirigée par un juge lyonnais. Sur BFMTV-RMC, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a de son côté évoqué l'interpellation de «treize personnes, dont un certain nombre de policiers». Parmi les policiers interpellés figure un ancien garde du corps de Charles Hernu.

Le quotidien régional Le Progrès , qui révèle l'information, précise que ces policiers exerçaient en majorité au commissariat de Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise. Ils sont pour la plupart gardiens de la paix.

L'enquête, qui a débuté en août 2011, vise également des faits présumés de transmission d'informations par ces policiers à destination d'une famille de Vénissieu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 11 sept 2012 à 10:49

    Publiée le 29 février dernier une circulaire qui incite les magistrats à mettre en cause pénalement les personnes morales pour faits de corruption et met en place des données statistiques sur les condamnations de cette nature. Mais celles-ci restent aujourd’hui exceptionnelles : seules deux condamnations mineures pour corruption d’agent public ont été prononcées en France depuis 10 ans, contre 42 en Allemagne… On voit que la France a du mal à sortir des pays des "cigales" !!!...