Lyon se lance dans l’opération 10:10

le
0
D’ici 2050, les émissions mondiales de gaz à effet de serre sont censées être divisées par deux. A l’échelle locale, les collectivités s’organisent, comme c’est le cas de Lyon, qui n’a pas attendu le Grenelle de l’environnement pour prendre des initiatives dans ce sens. La signature de l’opération 10:10 est un pas supplémentaire franchi.
Opération 10:10. Ce n’est pas le nom de code d’une mission militaire secrète, mais l’appellation de la vaste campagne de mobilisation contre le réchauffement climatique lancée en juin dernier par Yann Arthus-Bertrand et sa fondation Goodplanet. Le principe? Que les collectivités s’engagent à réduire volontairement de 10% leurs émissions de gaz à effet de serre dans une période de 12 mois débutant en 2010. C’est le choix qu’ont fait la région Rhône-Alpes et le Grand Lyon, qui a vu son sénateur-maire PS, Gérard Collomb, signer, au titre de la région, l’engagement 10:10. «A Lyon, nous attendons les résultats de notre bilan carbone, rendu obligatoire aux villes de plus de 50000 habitants depuis le Grenelle 2», explique Mireille Roy, adjointe au maire sur les questions écologie et développement durable. «Mais nous avions anticipé.»

1,6 millions d’euros rien que pour la rénovation thermique
Le développement durable est l’une des priorités de Lyon. « Nous c
...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant