Lyon sauve l'honneur

le
0
Lyon sauve l'honneur
Lyon sauve l'honneur

Mieux vaut tard que jamais. Dans un match qui ne lui servait à rien sinon à se relancer dans une saison morose, l'Olympique Lyonnais s'est imposé à Valence (0-2). Avec un nouveau système de jeu et un peu de réussite, les Gones n'ont pas trouvé remède à tous leurs maux, mais ont au moins terminé cette campagne européenne sur une bonne note.

Valence CF 0-2 Olympique lyonnais

Buts : Cornet (37e), Lacazette (76e)

C'est une victoire évidemment anecdotique, mais c'est une victoire quand même pour l'Olympique Lyonnais. Dire que les Gones doivent ce soir avoir des sentiments mitigés serait un euphémisme tant ils ont montré un tout autre visage que celui auquel ils avaient habitué l'Europe du football depuis le début de la saison. Un tout autre visage tactique, tout d'abord, avec ce 4-3-3, le retour de Clément Grenier ou le choix de laisser Beauvue sur le banc à la place de Maxwell Cornet. Un tout autre visage de solidarité, également, avec un bloc-équipe un peu plus concerné et motivé. Alors, oui, l'Olympique Lyonnais aurait dû être mené avant d'ouvrir le score. Oui, l'Olympique Lyonnais ne s'est absolument pas rassuré défensivement, et notamment sur les coups de pied arrêtés, et oui l'Olympique Lyonnais a subi pendant 45 minutes, mais l'Olympique Lyonnais a gagné à Valence. Et pour un malade, le moindre signe de mieux est un pas de plus vers la guérison.

Sauver l'honneur

En pénétrant sur la pelouse de Mestalla, les Lyonnais n'ont rien d'autre à offrir qu'un peu de plaisir à leurs supporters. À l'inverse, los ches sont chez eux ce soir pour espérer accrocher une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Gary Neville espère surtout décrocher une victoire pour sa première sur le banc valencien. Dès le coup d'envoi, les Lyonnais tentent de poser le pied sur la balle pour construire, mais le pressing très haut des locaux les gênent et les empêchent de trouver leurs attaquants. Toutefois, les Gones semblent à l'aise dans ce 4-3-3 nouveau avec Grenier et Cornet titulaires. Derrière, les Lyonnais restent pourtant extrêmement fébriles, et sur le premier corner du match, Mustafi trouve le poteau droit de Lopes de la tête (7e). Dans la foulée, le même Mustafi marque d'une tête plongeante. Un but refusé pour une faute sur Gonalons. Sympa pour les Lyonnais, puisqu'il n'y avait absolument pas faute.

Plutôt bon depuis le début du match, Maxwell Cornet se procure une superbe occasion quelques secondes plus tard. Mais Domenech anticipe et empêche le jeune Gone de marquer (11e). Les locaux récupèrent le ballon mais se heurtent au…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant