Lyon revient dans la course à l'Europe

le
0

Rapidement réduit à dix, Angers a pris l'eau (0-3). Une victoire tranquille mais sans briller pour l'OL grâce notamment à deux buts magnifiques de Jallet et Ghezzal.

SCO Angers 0-3 Olympique lyonnais

Buts : Jallet (13è), Ghezzal (46e), Tolisso (81e) pour l'OL

Même pied, même lucarne opposée. Christophe Jallet et Rachid Ghezzal ont offert une victoire confortable à l'Olympique Lyonnais face à une équipe angevine réduite à dix au quart d'heure de jeu. Deux buts magnifiques qui pourront servir de trompe-l'œil dans un match d'une piètre qualité technique. Angers qui n'avait perdu qu'une seule fois à domicile (contre Rennes) pourrait perdre sa quatrième place dès ce samedi soir. Une semaine compliquée après la défaite contre Reims. Après avoir corrigé Bordeaux, Lyon respire et s'accroche au top cinq de notre superbe Ligue 1.

Jallet ouvre le SCO


Après le "Two Steps from Hell" et le joli tifo qui chauffent le public angevin, ce choc pour l'Europe débute bien : centre en retrait de Ghezzal, Tolisso est contré par Traoré. La maitrise du ballon est lyonnaise et l'international algérien, qui a certainement vu Mahrez massacrer la défense de Manchester City avant le match, se régale. Du coté des promus, on joue simple et en contre. Après une erreur de Umtiti (où une glissade due à l'horrible pelouse, c'est à votre guise), Yattara rate la première occasion du SCO. Parti sur un bon rythme, ce match va s'enflammer grâce à la patte gauche de Christophe Jallet. Le latéral lyonnais récupère un ballon qui traine devant la surface, et place une frappe enroulée exceptionnelle dans la lucarne de Letellier. 1-0. On omettra la célébration ridicule du divin chauve.

Au quart d'heure de jeu, Angers perd l'un de ses soldats. Mangani est expulsé après une énorme semelle sur Tolisso. Revenu sur le terrain, l'international espoir français est sifflé à chaque ballon touché. À dix, Angers prend la pression. Les coups de pieds frappés par Ketkeophomphone sont désormais les seules armes du quatrième de Ligue 1. Malgré la supériorité numérique, Lyon n'inquiète pas vraiment les Angevins. Bref, on s'ennuie ferme. Et ce n'est pas l'horrible performance de Valbuena et Grenier qui va aider l'OL. Exilé sur l'aile gauche, Petit Vélo (qui est entré dans le onze après la blessure de Kalulu à l'échauffement) est totalement…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant