Lyon reprend son dû à l'arrache

le
0
Lyon reprend son dû à l'arrache
Lyon reprend son dû à l'arrache

Décidément, ce mois de février est compliqué pour Lyon. Face à Nantes, les Lyonnais n'ont pas brillé mais ils grattent un succès précieux grâce à un but chanceux de Nabil Fékir. Les hommes d'Hubert Fournier reprennent la tête du championnat.


Lyon - Nantes
(1-0)

A. Lacazette (62') pour Lyon


Les dimanches se suivent et ont failli se ressembler pour Lyon. Comme face à Monaco, comme face à Paris et surtout comme face à Lorient la semaine dernière, les Gones ont longtemps cru devoir se contenter d'un match nul et du maigre point qui va avec. Cet après-midi, l'OL a dû patienter jusqu'à la 70ème minute et un but bien chanceux de Nabil Fékir pour se défaire de solides Nantais. Et surtout pour retrouver son rang de leader. Sûrement pas la plus belle victoire lyonnaise mais un succès précieux qui permet à Alexandre Lacazette, de retour de blessure, et les autres de sortir du passage à vide. Maxime Gonalons a manqué un pénalty en fin de match mais peu importe, Lyon s'en sort. A l'arrache.
Nantes fait déjouer le leader
Il y a un mois, les deux équipes s'affrontaient déjà mais en 16ème de finale de Coupe de France. Un triplé de Vincent Bessat avait permis aux Nantais d'éliminer les Lyonnais et de mettre un peu de baume au cœur jaune et vert en ce difficile début d'année 2015. Des semaines plus tard, la donne n'a pas changé. Le gaucher au crâne rasé Bessat est toujours là mais surtout le FC Nantes ne va pas mieux (onzième et aucune victoire en championnat depuis fin décembre). Et cela se ressent sur le pré. Logiquement dominés durant toute la première période, regroupés dans leur moitié de terrain, les Canaris font le dos rond. Et ils le font plutôt bien. Mis à part un raté de Nabil Fékir et une frappe de Yoann Gourcuff contré in extremis par Olivier Veigneau en tout début de match, les hommes de Michel Der Zakarian ne concèdent rien. Ils font déjouer les Lyonnais, obligés de redoubler les passes latérales. Mieux même, à force de bien défendre, Nantes s'enhardit et s'installe. A la demi-heure de jeu, Serge Gakpé s'infiltre dans la surface, résiste à Koné mais manque d'un rien le cadre. Dans la foulée, Issa Cissokho est à la conclusion d'un super mouvement collectif mais sa volée termine sa course dans le petit filet. Avant la pause, le coup-franc de Nabil Fékir sur la barre...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant