Lyon repasse devant

le
0

C'est une victoire qui comptera. En difficulté durant toute la rencontre, Lyon s'impose (2-0) au forceps face à Bastia. Les Gones récupèrent leur première place, et Clément Grenier par la même occasion.


Lyon - Bastia
(2-0)

M. Yattara (76'), A. Lacazette (85') pour Lyon


A l'heure ou tout le monde a les yeux rivés sur le Parc des Princes et la tête en Ligue des Champions, Lyon profite tant bien que mal de ce quasi-anonymat pour chiper la première place aux Parisiens. Poussif de chez poussif, c'est l'expression. Peu inspirés et en difficulté pendant une bonne partie de la rencontre, les Lyonnais arrachent une victoire précieuse face à Bastia. Trois points qui leur permettent de reprendre provisoirement la tête du classement. Mais aussi trois points qui rapprochent les hommes d'Hubert Fournier de la Ligue des Champions, l'AS Monaco étant désormais à six longueurs. Longtemps, Lyon s'est cassé les dents sur le bloc ultra resserré des Corses. Avant d'ouvrir finalement le score grâce à Mohamed Yattara, servi par Clément Grenier, de retour à la compétition.
La sieste lyonnaise
Depuis dix jours, les Lyonnais hibernent. C'est devant la télé, les pieds en éventail sur la table basse, que les Gones ont observé Marseille perdre des points, sa troisième place et du même coup ses rêves d'Hexagoal. Sans jouer, les joueurs d'Hubert Fournier ont consolidé leur deuxième place. Avant de viser la première. Jordan Ferry lui vise le petit filet d'Alphonse Areola qui détourne du bout des doigts la frappe du milieu lyonnais. Le premier assaut est donné. Le ton du match aussi. Enfin presque. Car après un départ canon et dix grosses minutes, Lyon s'endort sur la défense à cinq de son adversaire. Face au double rideau bien compact des Corses, les Lyonnais ne trouvent pas d'espace, donc pas de solution. Coincé entre Modesto, Peybernes et Marange, Alexandre Lacazette ne voit pas le jour. Et lorsque le décalage est enfin trouvé après un exploit individuel, le meilleur buteur du championnat loupe complètement sa frappe. Finalement, Lyon termine sa première période comme il l'avait commencé : avec du rythme et une parade d'Areola, sur un coup-franc de Fékir cette fois-ci.
La patte de Clément Grenier
On les…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant