Lyon n'avait pas les jambes

le
0

Alors que la France du foot a la tête tournée vers Marseille, Lyon a débuté sa saison par un nul face à des Lorientais sérieux (0-0). Le trident offensif lyonnais, bien que prometteur, peine toujours à trouver le chemin des filets.


Lyon - Lorient
(0-0)



La semaine semblait parfaite. Alexandre Lacazette avait enfin prolongé, Jean-Michel Aulas vendait ses futures nouvelles recrues dans la presse et Marseille s'enflammait tout seul en interne. Mais ce dimanche soir, tout n'a pas fonctionné comme prévu pour la clore en beauté, cette semaine. En ouverture de son championnat et en clôture de la première journée de Ligue 1, Lyon n'est en effet pas parvenu à s'imposer face à de solides Lorientais (0-0). C'est toujours mieux que l'OM, mais Hubert Fournier a encore beaucoup de boulot pour que son équipe retrouve le niveau affiché la saison dernière.

Le festival Lecomte


Lyon le sait. Lorient est une équipe de début de saison, habituée des départs canons et des fêtes estivales chez les cadors du championnat. Avant la rencontre, l'entraîneur lorientais, Sylvain Ripoll, affirme même vouloir "mettre des coups de couteau" à un groupe lyonnais en manque de confiance, après une préparation délicate. Denis Bouanga, sur son aile droite, allume une première mèche sur un ballon perdu devant la surface par Ferri (2'). Une alerte sans conséquence pour la machine lyonnaise qui commence doucement à se mettre en place. Bien rentrés dans le match, les Lorientais laissent leur hôte s'installer et les pousser à la survie. Benjamin Lecomte sort alors une double parade monstrueuse devant Alexandre Lacazette et son alter ego Fekir (15').

Cette première occasion symbolise l'évolution voulue par Hubert Fournier à l'intersaison : que l'insouciante jeunesse lyonnaise exploite maintenant son expérience engrangée l'an passé pour gagner en efficacité. Dans un rôle de meneur, Nabil Fekir décroche, casse les lignes défensives lorientaises et travaille sa relation avec ses deux pointes. Lyon impose alors son rythme et, par Bedimo de loin (16') et Lacazette (31') sur coup franc, tente de valider sa bonne première période. Un échec répété à une barre d'être puni sur un exploit individuel de Raphaël Guerreiro juste avant la mi-temps (37'). On touche du bois.

Lyon, un inquiétant mutisme


La stat est…












Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant