Lyon - Monaco : Jeu, set et match pour l'OL

le
0

Il n’y a pas eu de finale pour la deuxième place de Ligue 1 ce samedi soir au Parc OL. Insolents de réussite et de talent, les Lyonnais ont humilié une équipe monégasque dépassée. La saison prochaine, les troupes de Bruno Genesio disputeront la Ligue des Champions !

Le debrief

Le Parc OL n’est pas seulement une réussite architecturale. La nouvelle enceinte de l’OL est une réussite tout court. Non seulement ce stade est grand, beau, moderne et fonctionnel. Mais en plus, il produit une ambiance électrique et un spectacle sans égal depuis quelques mois en France. Attendue depuis des semaines, la grande finale pour la deuxième place a viré à l’apothéose pour les supporters de l’OL. Sûrs de leurs forces, les hommes de Bruno Genesio ont développé leur jeu avec une facilité déconcertante et ont sanctionné en moins de dix minutes le comportement apathique de Monaco. Humiliée, l’ASM a craqué quatre fois en une demi-heure. Trop logiquement finalement. Avec un Sergi Darder si brillant, un Rachid Ghezzal si aérien, une charnière si solide et un Alexandre Lacazette si décisif, personne ne peut rivaliser avec cet OL en ce moment. Ce résultat, c’est aussi la conséquence d’une seule décision. La bonne assurément. Celle de remplacer Hubert Fournier par Bruno Genesio. En cinq mois, celui qui devait faire face au scepticisme de ses propres supporters a retourné tout le monde et a gagné sa place dans la confrérie des entraîneurs de Ligue 1. Au plus fort de la tempête, au soir de la 27eme journée, l’OL a compté dix points de retard sur Monaco. Se retrouver distancé de trois points dix matchs plus tard relève clairement de la bourde professionnelle pour le club de la Principauté. Pourtant, ce qui aurait pu être un mauvais rêve est bien réel. Quand d’un côté Jean-Michel Aulas n’a cessé de déclarer que son équipe allait terminer deuxième, même quand celle-ci était larguée, l’ASM s’est entêtée dans ses choix perdants. La défaite de ce samedi en est l’illustration parfaite : Lacina Traoré titulaire en attaque malgré des performances toujours discutables, Thomas Lemar éperdument remplaçant et une défense composée de joueurs pas forcément à leur poste préférentiel. Un raté intégral qui obligera, au mieux, les Monégasques à passer par le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Là même où ils avaient échoué l’année dernière. Pour Lyon, ce n’est plus qu’une question de semaines. En septembre, la musique de la Ligue des Champions retentira pour la première fois au Parc OL. Et si rien n’a changé d’ici là, on a hâte de vivre ça !

Le film du match

3eme minute (1-0) But de Lyon ! D’entrée de jeu, les Lyonnais ouvrent le score par Ghezzal. Sur la droite de la surface, Raggi dégage mal une passe de Lacazette. L’Algérien récupère le ballon, progresse jusqu’aux six mètres puis glisse une petite frappe sous le corps de Subasic. 8eme minute (2-0) But de Lyon ! Monaco prend l’eau ! Côté droit, Darder sollicite le une-deux avec Ghezzal. L’Espagnol voit Lacazette s’échapper du marquage de la défense centrale adverse et le sert en retrait. L’attaquant de l’OL reprend en première intention et double la mise. 14eme minute Lancé par Darder, Jallet s’infiltre au cœur de la défense monégasque, complètement apathique, mais bute sur Subasic, sorti à sa rencontre. Les défenseurs de l’ASM sont à la rue depuis le coup d’envoi. 34eme minute (3-0) Troisième but pour l’OL ! Yanga-Mbiwa, libre de tout marquage, est à la réception d’un corner de Ghezzal. La tête de l’ancien Montpelliérain trompe Subasic sur sa gauche. 35eme minute (4-0) Et de quatre ! C’est incroyable ! Après une première occasion manquée par Ferri, Jallet récupère à l’entrée de la surface et sert parfaitement Lacazette. Ce dernier est complètement lâché par Carvalho et ajuste Subasic d’un lob délicieux. 41eme minute (4-1) But de Monaco ! Lopes sort pour dégager du poing un coup-franc de B.Silva. Mais son renvoi arrive directement sur le crâne de R.Carvalho qui a le réflexe de placer une tête qui termine dans le but vide. 55eme minute Dirar envoie un bon ballon de la droite vers la gauche. Lemar, à l’entrée de la surface, tente une reprise de volée puissante qui termine juste à côté du poteau de Lopes. 59eme minute (5-1) But de Lyon ! Doublé de Yanga-Mbiwa ! Le défenseur lyonnais bénéficie d’un gros cafouillage dans la surface monégasque après un centre fort de Darder et frappe dans le but abandonné par Subasic. 81eme minute (6-1) Le triplé pour Lacazette ! Lancé par Darder à la limite du hors-jeu, l’attaquant lyonnais efface Subasic avec un rebond favorable avant de pousser le ballon dans le but vide malgré le retour de Wallace.

Les joueurs à la loupe

Lyon Par qui commencer quand le résultat collectif est si brillant ? Peut-être par celui qui sera le moins mis en lumière au premier coup d’œil sur la feuille de match : DARDER. Définitivement, l’Espagnol appartient à la race de joueurs qu’on aimerait voir proliférer dans notre championnat. Une passe décisive et trois buts amenés par la patte de l’ancien pensionnaire de Malaga. A côté de lui, FERRI a encore été très bon dans l’entrejeu et a eu droit à une belle accolade méritée de la part de Genesio à sa sortie. GONALONS a lui déroulé à la récupération. Offensivement, LACAZETTE a ajouté un triplé à son total de buts cette saison. En pleine forme, l’attaquant lyonnais a encore livré une prestation de très haut niveau et se positionne chaque semaine un peu plus comme un candidat très crédible à l’Euro. Si CORNET est celui qu’on a le moins vu, c’est parce que le jeu a largement penché à droite, du côté de GHEZZAL. Auteur de l’ouverture du score (du droit !), l’Algérien a encore éclaboussé de toute sa classe cette rencontre. Que dire de la progression de YANGA-MBIWA ? Infranchissable défensivement, l’ancien Montpelliérain se met même à marquer ! Ce samedi, le défenseur lyonnais a inscrit un doublé, d’abord de la tête sur corner puis en marquant dans le but vide après un cafouillage. A côté de lui, UMTITI a passé une soirée très tranquille. Sur les côtés, comme pour les attaquants, tout s’est essentiellement passé à droite avec un JALLET de très haut niveau. MOREL a eu moins de ballons à exploiter mais s’est montré impeccable. Dans son but, LOPES renvoie mal un coup-franc de Silva et offre sur un plateau le but à Carvalho. Mais par malchance essentiellement… Monaco L.TRAORE a beaucoup de détracteurs mais on ne peut pas dire que l’Ivoirien fait tout pour les faire taire. Ce samedi soir, pour ce match capital, l’attaquant monégasque a été expulsé pour deux jaunes tellement idiots en l’espace de deux minutes. Au moins, il a pu quitter la pelouse avant que la claque ne prenne des allures d’humiliation. S’il a sauvé l’honneur en marquant de la tête, R.CARVALHO a paru lent comme jamais. Le Portugais n’a pas été aidé par un WALLACE désastreux, tant dans ses interventions que dans son marquage. Côté droit, RAGGI a paru très emprunté et est impliqué sur l’ouverture du score (au moins). A l’opposée, c’est finalement JEMERSON qui s’en est le mieux tiré. Au milieu, le physique de BAKAYOKO n’a pas fait le poids face aux petits gabarits lyonnais. A ses côtés, TOULALAN a eu besoin d’une demi-heure pour rentrer dans son match. Sevré de ballons en début de match, B.SILVA a assisté de loin à la déroute de ses coéquipiers. Après l’expulsion de Traoré, le Portugais est monté d’un cran et a régulièrement été le seul en mesure de conserver le ballon plus de dix secondes. Offensivement, H.COSTA et DIRAR n’ont pas existé. En plus de cela, le Marocain est coupable d’une faute de marquage sur Yanga-Mbiwa. LEMAR, entré à la pause, a fait plus que ces deux-là en dix minutes. Frustrant… Dans son but, SUBASIC a lui vécu un cauchemar.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Buquet a logiquement expulsé Lacina Traoré pour deux cartons jaunes idiots… Derrière, l’arbitre de la rencontre a refusé un but à Cornet, pour un hors-jeu très léger mais réel. Un très bon match de la part de l’arbitre de la rencontre.

Ça s’est passé en coulisses…

- En quête d’un arrière gauche la saison prochaine pour compenser le départ de Fabio Coentrao, Monaco serait intéressé par le Montpelliérain Jérôme Roussillon. - Lyon est également à la recherche d’un arrière gauche en vue du prochain Mercato. Et d’après Mercato365, l’OL aurait trouvé son bonheur en Ligue 1, sans qu’on connaisse pour le moment l’identité du joueur en question. - Pour cette rencontre, Lyon était privé de Corentin Tolisso, qui ne rejouera pas cette saison. Côté monégasque, Fabinho et Joao Moutinho manquaient à l’appel, le premier sur suspension, le deuxième sur blessure. Mathieu Valbuena a lui déclaré forfait à quelques minutes du coup d’envoi.

La feuille de match

L1 (37eme journée) / LYON – MONACO : 6-1

Parc OL (56 696 spectateurs) Temps doux- Pelouse en bon état Arbitre : M.Buquet (7) Buts : Ghezzal (3eme), Lacazette (8eme, 35eme et 81eme) et Yanga-Mbiwa (34eme et 59eme) pour Lyon – R.Carvalho (41eme) pour Monaco Avertissements : L.Traoré (21eme), Toulalan (64eme), Jemerson (69eme) et R.Carvalho (75eme) pour Monaco Expulsion : L.Traoré (23eme) pour Monaco Lyon A.Lopes (5) – Jallet (7) puis Rafael (64eme), Yanga-Mbiwa (8), Umtiti (7), Morel (6) – Gonalons (cap) (7), Ferri (7) puis Grenier (71eme), Darder (9) - Ghezzal (8), Lacazette (9), Cornet (5) puis Fekir (74eme) N'ont pas participé : Gorgelin (g), Bedimo, Kemen, Perrin Entraîneur : B.Genesio Monaco Subasic (4) – Jemerson (5), Wallace (2), R.Carvalho (4), Raggi (3) – Bakayoko (3), Toulalan (cap) (4), Dirar (3) puis Bahlouli (82eme), B.Silva (4) puis Vagner Love (61eme), H.Costa (3) puis Lemar (45eme, 5) – L.Traoré (1) N'ont pas participé : Nardi (g), Echiejile, Carrillo, I.Cavaleiro Entraîneur : L.Jardim
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant