Lyon/Lille, comment ça va, faux frère ?

le
0
Lyon/Lille, comment ça va, faux frère ?
Lyon/Lille, comment ça va, faux frère ?

Le transfert de Benzia à Lille a relancé un axe au point mort depuis la fin des années 2010. Un nouveau départ dans une histoire de je t'aime-moi-non-plus ?

32 millions d'euros. C'est, au mieux, ce qu'aurait pu retirer Lyon du transfert de Martial à United si avait été négociée en 2013 une clause identique à celle incluse dans la cession de Benzia à Lille. À savoir, 40% du montant du prochain transfert – en plus du million d'euros versés par le LOSC. Un accord avantageux tant pour les Lillois qui ne roulent pas sur l'or, que pour les Lyonnais échaudés par leurs expériences passées avec les Nordistes en matière de transferts. C'est la première fois depuis 2009 qu'un joueur fait le trajet entre Saône et Deule. Comme un couple se réapprivoisant timidement après une déchirure, Jean-Michel Aulas et Michel Seydoux ont fait des efforts. En attendant un rapprochement passionné ?

C. Jérôme et frère Michel


À l'origine, l'amour est fraternel. C'est Jérôme, à Lyon, qui introduit le frère Michel dans le monde du foot en l'invitant à siéger au conseil d'administration de l'OL après son investissement de 18 millions dans le club, en 1999. Ce faisant, le patron de Pathé inocule le virus du foot à son cadet de 13 ans. En 2001, c'est au tour du boss de Camera One d'investir à Lille. L'un est actionnaire minoritaire mais incontournable, l'autre majoritaire et présidentiel. Les frères Seydoux Fornier de Clausonne, petits-fils de Marcel Schlumberger, grand-père et grand-oncle de Léa, ont un nouveau sujet de conversation. Heureusement, ils n'en usent jamais lorsqu'ils font route ensemble vers les derbys familiaux depuis leurs appartements parisiens. La liaison familiale aurait pu se révéler dangereuse.

Car entre 2004 et 2009, l'axe Lille – Lyon va faire le bonheur de la SNCF, moins celui des utilisateurs des transports en commun lyonnais. Le premier voyage est idyllique : Éric Abidal va former avec Florent Malouda un couloir mythique avant de partir 3 ans plus tard à Barcelone pour 14 millions. Devant tant de bonheur, JMA veut retenter l'expérience. Cette fois, il voit double avec Kader Keita et Mathieu Bodmer, la paire maîtresse du LOSC qui a fait tomber le Milan à San Siro. 22 millions d'euros pour quelques frémissements – le but de Bodmer contre Bordeaux en 2008... – et beaucoup de chagrin – l'ensemble de l'œuvre du double K. Mais Jean-Michel est accro, jusqu'à l'excès. En 2008, il pécho un Jean II Makoun pour 14 millions d'euros. Surtout, il tente le produit Puel, le départ d'un bad trip de 3 ans. Une dose de Michel Bastos à 18 millions en 2009 ne lui…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant