Lyon : Le constat amer de Fournier

le
0
Lyon : Le constat amer de Fournier
Lyon : Le constat amer de Fournier
Finalement heureux de ramener un point du Moustoir après le nul face à Lorient (1-1) dimanche, Hubert Fournier, l'entraîner lyonnais, a affirmé sur Canal+ que son équipe n'avait peut-être pas encore les épaules pour assumer le rôle de leader de L1.

Hubert Fournier a livré une interview très honnête sur Canal+ à l'issue du match nul concédé dimanche soir à Lorient (1-1). Alors que l'OL a manqué l'occasion de prendre quatre points d'avance sur l'OM et le PSG en tête de la L1, l'entraîneur lyonnais a pointé du doigt les manques affichées par sa formation au Moustoir : « Lorient a fait un gros match, a débuté l'ancien technicien de Reims. Ils ont montré de belles vertus. C'est un match nul somme toute équitable. On s'en sort bien car il nous a manqué beaucoup d'ingrédients pour gagner ce match-là. On a quand même eu des ressources en deuxième mi-temps pour revenir à la marque et montrer un autre visage. En tout cas, on a bien vu qu'on n'avait peut-être pas encore les épaules assez solides pour être un vrai leader de cette Ligue 1 sur la durée. »

« Faire autre chose face à Nantes »

« Il faut se poser les bonnes questions et surtout faire autre chose car on a la réception de Nantes qui arrive, a poursuivi Fournier. C'est une équipe contre qui on a eu des difficultés en championnat et en Coupe. On va sans doute essayer de s'appuyer sur ce qu'on a fait en seconde mi-temps et éviter d'entamer le match à partir du moment où l'adversaire a pris le devant. C'est sûr que c'est bien d'avoir deux points d'avance sur Marseille et le PSG. C'est même très bien par rapport aux ambitions que l'on avait en début de saison. » En effet, l'objectif de Jean-Michel Aulas est de retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine dans son nouveau stade.

« La faute m'en incombe »

Réaliste, le technicien lyonnais regrette néanmoins un peu ses choix sur la feuille de match : « Après, on se pique au jeu et on a envie d'avoir la possibilité de montrer un autre visage, en tout cas le visage d'une équipe leader de son championnat, ce qu'on n'a pas réussi à faire ce soir. C'est vrai qu'on avait deux ''minots'' devant (Clinton Njie et Maxwell Cornet) et, sur la première mi-temps, on n'avait pas posé bien lourd devant.  C'est peut-être là-dessus que j'ai des regrets et comme c'est moi qui ai mis la composition, la faute m'en incombe (sourire). » Le retour d'Alexandre Lacazette devrait certainement lui provoquer moins de maux de crâne pour composer son onze de départ...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant