Lyon : la Villa Gillet, les notes de taxis de son directeur et les menaces de Wauquiez

le
17
Guy Walter; le directeur de la Villa Gillet, a vu sa rémunération progresser de plus de 50 % en 5 ans, pour atteindre aujourd?hui les 10 000 euros, complétés mensuellement par des frais avoisinant les 5 000 euros.    
Guy Walter; le directeur de la Villa Gillet, a vu sa rémunération progresser de plus de 50 % en 5 ans, pour atteindre aujourd?hui les 10 000 euros, complétés mensuellement par des frais avoisinant les 5 000 euros.    

À l'heure de l'appauvrissement des finances publiques, attention au train de vie des structures parapubliques ! Faute de l'avoir compris, la Villa Gillet, institution culturelle lyonnaise organisatrice, en partenariat avec Le Monde et France Inter, des prestigieuses Assises internationales du roman, mais aussi du festival Mode d'emploi et de Walls and Bridges à New York, se retrouve aujourd'hui dans le collimateur. La chambre régionale des comptes vient de se pencher sur la gestion de cette association installée dans un superbe hôtel particulier au milieu d'un parc arboré du quartier de la Croix-Rousse. Et a relevé l'opacité de sa gestion, ainsi que le train de vie de son dirigeant. Son directeur Guy Walter a en effet vu sa rémunération progresser de plus de 50 % en 5 ans, pour atteindre aujourd'hui les 10 000 euros, complétés mensuellement par des frais avoisinant les 5 000 euros. Alors que pendant la même période les financeurs publics de la Villa Gillet baissaient leurs subventions. La région, premier contributeur, a réduit son versement de 1 million à 800 000 euros entre 2014 et 2015. Le Centre national du livre (ministère de la Culture) de 555 000 euros à 545 000 euros, la Drac et le ministère de 153 000 à 140 000 euros. Les subventions, versées par la ville de Lyon et la Métropole sont, elles, restées stables à hauteur de 225 000 et 100 000 euros.

Des notes de taxis salés !

La mairie de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • leroy310 le mardi 19 jan 2016 à 10:30

    Et le gouvernement pense que l'on est bien payé avec1.3 smic.

  • jmlhomme le dimanche 17 jan 2016 à 08:55

    Les prochaines élections seront gagnées par un engagé au nettoyage des "organisations et des organismes publics et parapublics..La meilleure approche sera la réductiion systematique jusqu'à 0 de toutes les subventions par exemple en 10 ans. Meme pour la culture il n'y a pas de raison que ce ne soit pas les consommateurs qui payent pour leurs besoins.

  • M7097610 le jeudi 14 jan 2016 à 10:11

    que 10 000 euros ? Lang à l'institut du monde arabe doit émarger à 20 000 euros...mais c'est pas grave puisque "c'est l'Etat qui paie"

  • CHANOMAR le jeudi 14 jan 2016 à 09:24

    on va voir a quel vitesse Pèlerin va réagir mais il sont tellement habituer a profiter du système dans la culture encore une fois ils vont se protégé et la justice va intervenir parce que c est médiatisée mais juste des bouts des doigts se ne sont pas des ouvriers de air France ou good wear

  • Berg690 le mercredi 13 jan 2016 à 19:28

    C'est l'occasion de désengager le secteur public de ces assos véreuses. Débrouillez-vous avec votre budget!

  • M2286010 le mercredi 13 jan 2016 à 18:21

    M5138755, pouvez-vous nous la refaire en Français. Je suis désolé, je ne parle pas le charabia.

  • M8252219 le mercredi 13 jan 2016 à 18:10

    LES ORGANISMES Para publiques et comités Théodule;des parasite sans aucune moralité ni conscience sociale.

  • fquiroga le mercredi 13 jan 2016 à 18:04

    Zero subvention et le problème sera reglé! et ensuite pousuite pour abus de biens publics.

  • restif1 le mercredi 13 jan 2016 à 17:13

    En France quand il s'agit de la Culture on ne compte pas

  • soulamer le mercredi 13 jan 2016 à 17:00

    250 000 les voeux de Hollande a radio France 36 000 les faire part de vals......ca va la la cens ure?