Lyon, l'OM et Paris, un coup pour rien

le
0
Lyon, l'OM et Paris, un coup pour rien
Lyon, l'OM et Paris, un coup pour rien

Des favoris qui se neutralisent, des petits qui se rebiffent, et un arbitrage toujours plus controversé : la Ligue 1 respecte encore certains de ses standards. Et la 24e journée n'y a pas échappé.

  • Devant, c'est nul
    Ce week-end devait être celui de tous les chambardements : Lyon qui creuse l'écart, le PSG qui s'installe sur son trône, l'OM qui profite de cette confrontation pour chiper la couronne Finalement, la nique entre les trois concurrents n'aura apporté ni plaisir ou bouleversement. Côté marseillais, la situation est paradoxale. Toujours à portée, les petits cramés de Bielsa ne rassurent pas dans le jeu et voient se déliter semaines après semaines leur attaque si prolifique en début de saison. Entre coups de sang et crises d'égo, il a fallu qu'Ocampos, fraichement débarqué pour redynamiter le tout, glisse sa patte face à Rennes pour glaner le point du nul. Décevant de la part d'une équipe qui avait tant enchanté, et surtout à la vue du résultat du choc en l'OL et le PSG. Un match étrange, globalement dominé par le PSG, mais dont le talent est ressorti lyonnais, notamment grâce à cette action limpide conclue par Njie. D'autant qu'à Paris, beaucoup d'éléments semblent faire défaut. La défense perd trop de ballons faciles, le milieu marche au ralenti, tandis que Cavani tente de battre le record d'occasions manquées établi par Thierry sur le terrain municipal de Pouilley-les-Vignes un soir de mars 95. Finalement, cet OL là, qui doit encore récupérer son arme fatale nommée Lacazette, serait le mieux préparé pour l'assaut final. En espérant que l'attaquant des Gones soit l'homme de tous les chambardements.

    Le résumé d'OL-PSG
    Et ses notes
    Le résumé de Rennes-Marseille


  • Vous avez manqué Saint-Etienne - Lens et vous n'auriez pas du
    C'est un fait : Lens joue bien. Mais Lens souffre d'un mal : celui de défendre comme une chèvre à l'agonie. Une dualité qui se ressent au niveau comptable, et qui a trouvé sa meilleure expression lors de la rencontre face aux Verts. Courageux, les Nordistes ont su refaire un retard de deux buts (dont l'un inscrit par Nguemo d'une frappe que l'on imaginait pas sortir de ses pieds) et même repasser devant Sainté à moins de 15 minutes de la fin. Mais voilà, Lens ne conjurera pas le sort...









  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant