Lyon : Fournier recadre son président Aulas et son attaquant Fekir

le
0
Lyon : Fournier recadre son président Aulas et son attaquant Fekir
Lyon : Fournier recadre son président Aulas et son attaquant Fekir

«C'est encore moi qui décide». L'entraîneur de Lyon Hubert Fournier n'aime pas qu'on lui marche sur les pieds. Et il le fait savoir à son président Jean-Michel Aulas qui semble contester ses choix sur les réseaux sociaux. Alors que le boss lyonnais avait retweeté un message d'une supportrice déplorant l'absence de Yohan Gourcuff dans le onze de départ contre Lille (défaite 2-1), l'entraîneur de l'OL lui a répondu sèchement ce vendredi. 

«Je l'ai lu, a réagi Fournier. Que l'on ait des divergences ou des discussions... Après, ce qui est malheureux, c'est de le mettre sur les réseaux sociaux. Ça fait partie de la communication du président. Je n'ai pas à entrer là dedans. Il a le droit d'avoir son avis», a-t-il commenté. Et d'ajouter: «Après, c'est moi, qui, jusqu'à nouvel ordre, vais décider jusqu'à la fin de la saison. Nous ferons alors le point sur notre saison que nous aurons passée en collaborant ensemble. Pour le moment, c'est encore moi qui décide. J'essaierai de former le meilleur onze possible pour aller obtenir un résultat positif à Montpellier».

Fékir doit être «plus discret dans les médias, lui et son entourage»

Dans le même temps, Fournier a également recadré son jeune attaquant Nabil Fekir, décevant la semaine dernière lors du match perdu à Lille (2-1) et qui vient de choisir la sélection algérienne plutôt que l'équipe de France après avoir longtemps hésité. «C'est ce que nous pouvions craindre à cette période de la saison, que ça allait le perturber. Ça l'a perturbé. Maintenant, il faut qu'il passe à autre chose, qu'il se fasse plus discret dans les médias, lui et son entourage», a dit Fournier.

«Et qu'il fasse plus parler ses pieds que s'exprimer dans la presse, c'est le meilleur moyen pour qu'il retrouve les bonnes choses qui avaient fait qu'on a parlé de lui d'une façon très positive depuis quelques temps. Qu'il fasse parler son talent, sur le terrain, pas dans les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant