Lyon : Fournier fixe le prix de départ de Lacazette

le
0
Lyon : Fournier fixe le prix de départ de Lacazette
Lyon : Fournier fixe le prix de départ de Lacazette

Heureux du début de la préparation en Suisse, Hubert Fournier a évoqué les besoins de son équipe. A trois semaines de la reprise de la L1, l'entraîneur de l'OL est également conscient qu'une énorme offre pour Alexandre Lacazette pourrait sceller son départ.

Alexandre Lacazette a repris l’entraînement il y a quelques jours avec l’OL mais son départ n’est toujours pas complètement exclu. Et ce malgré les dires de Jean-Michel Aulas qui peine actuellement à s’entendre avec l’agent du dernier meilleur buteur de L1 pour une éventuelle prolongation. « Il sera quoi qu’il arrive là la saison prochaine. Lacazette sera là à plus de 100% », a notamment martelé le président lyonnais sur RMC la semaine passée. Plus réaliste, Hubert Fournier est revenu sur son cas mercredi dans un entretien accordé à L’Equipe à l’issue du stage de Crans-Montana en Suisse : « Je n’ai pas de crainte pour Alex (Lacazette), a d’abord affirmé l’entraîneur lyonnais avant de préciser sa pensée. Bien sûr, si quelqu’un propose 50 ou 60 millions d’euros, je me doute bien que j’aurai seulement à acter son départ et à lui souhaiter bonne chance mais, sinon, j’ai vraiment l’impression qu’il veut rester. »

Les postes ciblés par Fournier

Le technicien du club rhodanien a profité de l’occasion pour demander plusieurs renforts. En quête notamment d’un défenseur central (Jemerson, Nkoulou, ...) et d’un milieu de terrain, voire d’un latéral polyvalent, Fournier est conscient que le Mercato lyonnais est encore loin d’être terminé : « On ne se précipite pas. On a quand même un effectif qui tient la route, avec treize ou quatorze joueurs très compétitifs. Mais il faut élargir ce noyau, ce n’est pas suffisant pour jouer tous les trois jours (ndlr : l’OL est qualifié pour la phase de poules de la Ligue des Champions). (…) (Il nous faut) un milieu, un défenseur central, et mieux si on arrive à trouver mieux. On a quelques moyens, mais le marché anglais bloque beaucoup de choses. Il y a aussi l’hypothèse de prêts, mais le président n’est pas très favorable. »

Le PSG intouchable ?

La fin des contraintes liées au fair-play financier pour le PSG n’est forcément pas une très bonne nouvelle pour l’OL dans sa quête de la Ligue 1. Pour autant, Fournier ne s’avoue pas vaincu, même s’il sait que Paris sera encore très difficile à aller chercher. « On ne peut pas prétendre à être champion de France quand on voit ce qui est en train de se passer au PSG mais on peut essayer de s’en approcher le plus possible, a confié l’ancien entraîneur du Stade de Reims, toujours dans L’Equipe. On est longtemps resté au contact la saison dernière. On a un avantage : avec ce groupe-là, on sait où on va. Mais avec la Ligue des Champions, je le répète, il faut encore se renforcer. » Ses dirigeants sont désormais attendus au tournant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant