Lyon et Lacazette confirment leur appétit

le
0
Lyon et Lacazette confirment leur appétit
Lyon et Lacazette confirment leur appétit

Grâce à une super première période et deux nouveaux buts de Lacazette, l'OL a conforté sa première place du championnat en battant plutôt sereinement Caen (2-0). Résultat : six points en deux matchs pour Lyon, cinq pions en 120 minutes pour son attaquant.

Lyon 2-0 Caen

Buts : Lacazette s.p. (31e et 95e) pour Lyon

Le football est parfois cruel. On peut être un héros le temps d'un week-end et devenir un coupable malheureux la semaine suivante. Ivan Santini, qui entame à peine son aventure en Ligue 1, l'a déjà appris à ses dépens. Auteur d'un doublé qui a fait gagner sa team lors de la première journée, le Croate a provoqué l'échec de sa bande lors de la seconde, en touchant le ballon de la main dans sa surface. Un jour avec suivi d'un jour sans, donc.

Ce que ne connait pas, en revanche, Alexandre Lacazette. Pour lui, les rencontres passent et se ressemblent. Une victoire, le statut d'homme du match, des tremblements de filets : le meilleur scoreur de la Ligue 1 porte sur ses épaules un excellent Lyon, leader provisoire du championnat après son succès totalement mérité devant Caen, contraint de s'avouer vaincu face à plus fort (2-0).

Alexandre le Grand


Les yeux rivés sur Lacazette, auteur d'un triplé le week-end dernier, les supporters lyonnais sont avant, même le coup d'envoi, chauds bouillants. Et l'attaquant sait ce qu'il faut faire pour ne pas les décevoir. Très mobile, le Français provoque, demande, appelle, intercepte, fixe, passe, combine. Rafael et le jeune Rybus touchent également de nombreux ballons. Les latéraux sont à l'image de leur équipe : offensifs. Leur absence défensive ne portent pas préjudice aux siens, puisque l'OL monopolise la balle, joue dans le camp de l'adversaire et maîtrise bien la partie.

Logiquement, les jambes de Fekir s'activent, les actions se créent et les situations chaudes s'enchaînent dans la surface. Problèmes : les tentatives ne sont pas cadreées - quand elles le sont, Vercoutre s'impose parfaitement -, et l'arbitre ne siffle pas de penalty... jusqu'à une main flagrante de Santini à la demi-heure de jeu. Rien de plus logique. Puis sur un contact beaucoup moins évident en toute fin de match. Qui pour s'en charger ? Bah Lacazette, forcément. L'avant-centre inscrit là ses quatrième et cinquième pions. En deux matchs. Tranquille.

L'OL moins souverain


Chez les Caennais, on compte sur la découverte Santini, mais ce dernier, déjà…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant