Lyon enfonce Troyes, Le Gazélec enchaine

le
0
Lyon enfonce Troyes, Le Gazélec enchaine
Lyon enfonce Troyes, Le Gazélec enchaine

Difficile vainqueur de Troyes (0-1), l'OL est le nouveau dauphin provisoire du PSG en tête de la Ligue 1. En battant les Girondins (2-0), le Gazélec d'Ajaccio se donne de l'air. Sinon, on a vu un bras d'honneur de Cahuzac, un craquage Abdul Majeed Waris et un bijou de Jimmy Briand.

Toulouse FC 1-1 Montpellier HSC

Buts : Machach (39e) pour le TFC / Roussillon (34e) pour Montpellier

Les duels de la peur accouchent souvent d'une partie fermée et peu séduisante. ​Celui entre le Téfécé et la Paillade, 18e et 17e au coup d'envoi, n'y échappe pas. Pourtant, l'ouverture du score montpelliéraine a illuminé la rencontre. Au terme d'un contre rythmé, Jonas Martin décale Jérôme Roussillon, qui enrhume Jean-Armel Kana-Biyik avant de marquer avec l'aide du poteau. Dans la foulée, Martin Braithwaite manque l'égalisation, mais c'est le jeune Zinédine Machach qui délivre le Stadium. Sans se poser de questions, le Toulousain offre l'égalisation au Tef' pour sa première titularisation en Ligue 1. En fin de compte, ce match nul n'arrange personne puisque le Gazélec a empoché les trois points. C'est le onzième match sans victoire pour les hommes de Dominique Arribagé.

SC Bastia 1-0 Stade Malherbe Caen

Buts : Diallo (31e) pour Bastia

Ghislain Printant l'a avoué cette semaine : Bastia est "​en crise​"​. Les premières minutes sont à l'avantage des locaux qui exercent un pressing très intense. Les débats finissent par s'équilibrer, mais les deux formations font preuve d'un déchet beaucoup trop important pour espérer quoi que ce soit (8e, 10e, 22e). Résultat, les 22 acteurs s'en remettent aux coups de pied arrêtés pour scorer et à ce petit jeu, ce sont les Bastiais qui s'en sortent le mieux. Sur un coup-franc lointain et anodin de Diallo, personne ne dévie le cuir qui termine au fond des cages normandes. Vercoutre est fou de rage après ses défenseurs, Bastia mène 1-0. Caen tente bien de réagir, mais les coéquipiers de Julien Féret se confrontent à un mur. L'arbitre renvoie les joueurs aux vestiaires sur ce score à l'avantage des Corses. De retour sur le terrain, les Normands n'y arrivent toujours pas et Bastia continue d'aller de l'avant, à l'image d'un Danic remuant sur son côté droit (49e). Cahuzac, quant à lui, apporte un zest de poésie au match avec un bras d'honneur adressé à Yahia (58e). Après ce moment de grâce, Bastia poursuit sa domination et il faut un grand Vercoutre pour éviter une…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant