Lyon enchaîne, Nantes et Guingamp s'arrachent

le
0
Lyon enchaîne, Nantes et Guingamp s'arrachent
Lyon enchaîne, Nantes et Guingamp s'arrachent

Soirée cauchemardesque pour Bastia qui voit rouge mais qui a quand même bien embêté les Lyonnais. Fin des folies à Nantes et à Dijon. Angers et Bordeaux assurent et gagnent sur la plus petite des marges.

Olympique lyonnais 2-1 SC Bastia

Buts : Lacazette (37e), Bengtsson (86e csc) pour Lyon // Crivelli (92e) pour Bastia

Peu aidés par la pluie, les Lyonnais ont dominé de fébriles Bastiais mais ont manqué de réalisme en première mi-temps. Comme souvent, l'OL s'en est donc remis à son buteur Lacazenalty, qui trompe parfaitement Leca, après une faute de celui-ci sur Ghezzal dans la surface. Mais les Lyonnais peuvent aussi compter sur Monsieur Schneider dès le retour des vestiaires. Lancé en profondeur, Fékir part seul vers les buts et marche sur le pied de Leca en tentant de le dribbler. L'attaquant s'écroulant parfaitement, l'arbitre n'y voit que du feu et expulse le gardien bastiais. Mais à onze contre dix, c'est encore un peu compliqué. Pour faire plaisir à l'OL, le boucher Cahuzac prend son deuxième jaune de la soirée et laisse ses coéquipiers à neuf. Mais Lyon galère encore donc Bengtsson se propose pour marquer contre son camp et permettre aux Lyonnais de faire le break. Un péno, deux rouges, un CSC : le compte est bon, Lyon peut ramener les trois points, la réduction du score de Crivelli n'y changera rien.


Dijon FCO 3-3 En Avant de Guingamp

Buts : Varrault (6e), Dyoni (26e), Tavares (44e) pour Dijon // Coco (32e), Mendy (79e), De Pauw (93e) pour Guingamp

Face à Dijon, les Guingampais, trop mous, tardent à entrer dans leur match. Les locaux en profitent donc et dès la sixième minute, Cédric Varrault, de retour de blessure, ouvre le score. Sur un corner de Sammaritano, Diony est seul au deuxième poteau et remet à son capitaine qui n'a plus qu'à marquer. On reprend les mêmes vingt minutes plus tard : Sammaritano enroule son centre et, décidément, encore seul au second poteau, Diony tente de remettre le ballon mais marque directement. Pourquoi s'embêter ? Piqués au vif, les Guingampais tentent enfin de réagir et Coco réduit le score à la 32e. Mais les Dijonnais poursuivent leurs efforts en respectant le thème de la soirée : un centre de Lees-Melou au…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant