Lyon continue d'impressionner

le
0
Lyon continue d'impressionner
Lyon continue d'impressionner

Avec une charnière enfin solide et un Lacazette devant qui assume son statut d'attaquant patron, Lyon est allé s'imposer à Montpellier sans forcer grâce à un doublé de Cornet (0-2) et se place pour le titre de vice-champion de France.

Montpellier 0-2 Olympique lyonnais

Buts : Cornet (34e, 40e) pour Lyon

Après s'être imposé à Lorient, Lyon enchaîne avec un deuxième succès loin de son Parc'OL en cinq jours. Monaco doit sentir un sacré souffle dans sa nuque. Depuis le début du mois de février, l'OL en est en effet à 25 points pris en championnat sur 30 possibles. Le 4-3-3 de Genesio avec des ailiers tournent à plein. Mais l'homme qui change tout, c'est Alexandre Lacazette. L'attaquant est de retour à son meilleur niveau en 2016 et c'est toute son équipe qui en bénéficie. Il est au départ des deux buts de son équipe, en récupérant des ballons rageusement, dans son style tout en vélocité. Par son appel déstabilisateur sur le premier et sa passe caviar sur le second, il permet à Maxwell Cornet de s'offrir un doublé. Pour que la soirée soit belle jusqu'au bout, Nabil Fékir a fait son retour.

Cornet et Lacazette vont trop vite pour Congré et Hilton


Au départ, il prend place sur le banc. Avec Grenier, Valbuena et Tolisso. Ce qui veut dire qu'il y en a un, au moins, qui va se faire le match entier sans jouer. La composition du banc de touche de Lyon avant le début du match dépasse sans forcer le millions d'euros mensuel. Mais sur le terrain, ce sont les onze Gones en forme du moment. Pas forcément ce soir-là, car à l'image de Ghezzal, les techniciens ne sont absolument pas précis pour ce premier match de la journée. C'est même plutôt Montpellier qui est à l'attaque avec Mustapha Yatabaré. Mais le Malien a beau avoir fait deux saisons à plus de 20 buts avec Guingamp il y a quelques années, il est absolument nul devant.

Des frappes sans force, des appels en dépit du bon sens et un jeu collectif inexistant qui ne se justifie en aucun cas. Du coup, alors que les Héraultais poussent à blanc, c'est Lyon qui punit. Doublé éclair de Cornet, donc, avec, sur les deux buts, des belles feintes de l'ancien joueur de Metz et de Lacazette, qui vont beaucoup trop vite pour Congré et ses copains. Fred Hantz choisit de secouer son équipe en sortant Saihi cinq minutes avant la pause. Pas de serrage de main au moment de sortir, juste un regard noir. Sympa...










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant