Lyon-Bordeaux (1-3) : l'OL en plein cauchemar

le , mis à jour à 09:13
0
Lyon-Bordeaux (1-3) : l'OL en plein cauchemar
Lyon-Bordeaux (1-3) : l'OL en plein cauchemar

Pendant de longues secondes, Anthony Lopes reste prostré au pied de l'un de ses poteaux, le regard dans le vide. Au bord des larmes. Pour la première fois en Ligue 1, le champion d'Europe portugais a encaissé plus d'un but dans son nouveau jardin du Parc OL. Il en a même pris 3. Pour la première fois, Lyon est tombé dans sa forteresse jusqu'ici imprenable de Décines (9 victoires, 2 nuls jusqu'à présent). Et ce n'est pas tout.

 

Battu par Bordeaux (1-3) sur ses terres, l'OL a perdu plus qu'un match samedi. Lyon a aussi, et surtout, perdu son joueur vedette, Alexandre Lacazette, à quelques jours de la C1. L'international a quitté le terrain à la 86e minute, après une douleur à la cuisse sur une accélération. La même cuisse qui l'avait déjà contraint d'abandonner ses partenaires avant la fin du dernier match à Dijon (2-4). Tous les symptômes de la rechute.

 

Lacazette absent plusieurs semaines ?

 

« C'est ma responsabilité. C'est moi qui ai décidé de le laisser sur le terrain. J'assume », regrette son entraîneur, Bruno Genesio. Jean-Michel Aulas, son président, craint une absence de « plusieurs semaines ». Une catastrophe pour l'OL tant l'influence de Lacazette est considérable dans le Rhône. Un coup dur après une fin de mercato ratée où l'OL n'a pas réussi à se renforcer en attaque. Jugez plutôt, Lacazette a inscrit 21 des 52 buts de Lyon en L 1 en 2016. Rajoutez à cela l'expulsion, logique, du capitaine Maxime Gonalons, d'ores et déjà privé du bouillant déplacement à Marseille dimanche.

 

Mais avant, il y a le Dinamo Zagreb, mercredi. Et ce sera sans 5 internationaux français, Jallet, Valbuena, Grenier, Fekir et donc Lacazette. Le rendez-vous est pourtant capital. « Le match de mercredi est quasiment éliminatoire. On ne peut pas démarrer un tour de groupes de C 1 sans gagner à la maison », clame Aulas. Mais c'est bien un OL tout cabossé, sans aucune certitude dans le jeu, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant