Lyon a de quoi trembler

le
0
Lyon a de quoi trembler
Lyon a de quoi trembler

Le soulagement laisse place à la crainte. Après la qualification pour les barrages de la Ligue des Champions, arrachée face au Grasshopper Zurich mardi soir, l'Olympique Lyonnais doit désormais regarder plus loin. Précisément vers le tirage au sort de vendredi midi qui désignera le prochain adversaire européen de l'OL, avant une indispensable présence en phase de groupes. Grâce à son statut de tête de série, la formation de Rémi Garde est protégée et ne pourra pas tomber sur les gros bras annoncés. Arsenal, le Milan AC, Schalke 04 ou encore le Zénit Saint-Pétersbourg (qui joue sa qualification ce mercredi)? Autant d'adversaires prestigieux que les Gones vont éviter.

Fenerbahçe exclu puis réintégré

Mais il reste tout de même quelques adversaires dangereux. On pense d'abord à Fenerbahçe. La formation turque, qui vient de passer l'obstacle du Red Bull Salzbourg, a des atouts à faire valoir avec sa pléiade de joueurs étrangers (Raul Meireles, Dirk Kuyt, Moussa Sow notamment). A moins que le club ne soit finalement exclu de la compétition? En effet, le demi-finaliste de la Ligue Europa 2013 a été banni de compétitions européennes pour les trois prochaines années en raison d'une affaire de matchs truqués. C'est seulement l'appel suspensif du club qui lui permet d'être encore inscrit dans le tableau. Une décision sera prise le 28 août par le Tribunal Arbitral du Sport. En attendant, Joseph Yobo et ses partenaires continuent leur bonhomme de chemin. Si Lyon venait à se faire éliminer par Fenerbahçe et que le TAS confirmait la sanction à la veille du tirage au sort de la phase de groupes, ce sont bien les coéquipiers de Clément Grenier qui seraient qualifiés.

Le PSV Eindhoven et la Real Sociedad en adversaires potentiels

En cas de qualification aux dépens de Zulte Waregem (ndlr : 2-0 à l'aller pour le PSV), il faudra aussi se méfier du PSV Eindhoven, une vieille connaissance de l'OL. Eliminés aux tirs au but par les Néerlandais en quart de finale de l'épreuve en 2005, les Gones prendront leur revanche la saison suivante en les éliminant en huitièmes de finale. Avec l'ancienne gloire du club, Philip Cocu, aux manettes, le vice-champion des Pays-Bas imite son voisin de l'Ajax Amsterdam, qui a ramené les glorieuses idoles au sein du staff (Frank de Boer, Dennis Bergkamp, Marc Overmars ou encore Edwin Van der Sar). Pour le moment, c'est plutôt sans réussite puisque les Rouge et Blanc n'ont plus été champions depuis 2008. Enfin, la Real Sociedad sera à prendre au sérieux. Même si le club basque a perdu son mentor Philippe Montanier, parti à Rennes, les pensionnaires d'Anoeta ont terminé à une belle quatrième place en Liga. Emmenée par le Français Antoine Griezmann et le Mexicain Carlos Vela, la Real Sociedad a de quoi perturber l'OL. Finalement, le meilleur tirage pourrait être Paços de Ferreira. Le club portugais a été la surprise lors du championnat 2012-13 en terminant troisième, devant Braga et le Sporting. Mais son passé européen est proche du néant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant