Lyndon Yorke, merveilleux fou du volant

le
0
Il invente des machines délirantes qui volent ou flottent. Lauréat du titre d'excentrique de l'année, Lyndon Yorke est un génie du bricolage loufoque. Rencontre avec un capitaine et ingénieur britannique qui travaille au rythme du charleston et n'oublie jamais de servir du champagne à bord de ses inventions extraordinaires.

Certes, le policier était britannique: esprit tolérant, il avait lu dans sa jeunesse l'écrivain Thackeray, mais jamais il n'avait eu à verbaliser un tel character. À cette heure matinale, les pubs n'étaient pas ouverts et l'ivresse point en goguette. Il fallait se rendre à l'évidence: sur une petite route de campagne, près du village de Marlow, à 45 minutes de Londres, le long d'un champ verdoyant, roulait un avion, un Hurricane... en osier.Avec son casque et son blouson de cuir, et ses lunettes biseautées, le pilote semblait sortir de La Grande Vadrouille. Le contrevenant répondait au nom de Lyndon Yorke. Il déclina adresse et date de naissance. À la question: profession? Il répondit mechanical follyologist. Que Lyndon Yorke fût déraisonnable et insensé de rouler dans l'harmonieuse campagne anglaise à bord d'un avion en osier, c'était indéniable. Qu'il se prétendît follyologist relevait peut-être de l'internement d'office. Mais quand le bobby découvrit que Lyn

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant