Lycéennes enlevées au Nigéria : l'insoutenable menace de Boko Haram

le
1
Lycéennes enlevées au Nigéria : l'insoutenable menace de Boko Haram
Lycéennes enlevées au Nigéria : l'insoutenable menace de Boko Haram

L'abject fait place à l'horreur dans l'affaire de l'enlèvement de 200 lycéennes nigérianes. Le groupe islamiste armé Boko Haram qui a revendiqué lundi l'enlèvement de plus de 200 lycéennes mi-avril dans le nord-est du Nigeria, explique qu'il veut «vendre» comme «esclaves» et «marier» de force.

Beaucoup de ces jeunes filles «ont probablement été déplacées hors du pays, vers des pays voisins», a affirmé plus tard la porte parole de la diplomatie américaine Marie Harf. «J'ai enlevé vos filles», déclare le chef du groupe extrémiste, Abubakar Shekau, dans une vidéo de 57 minutes.

Il évoque les 276 lycéennes enlevées le 14 avril dans leur établissement scolaire de Chibok (nord-est), dans l'Etat de Borno, dont 223 sont toujours en captivité, 53 ayant réussi à s'enfuir, selon la police. «Je vais les vendre sur le marché, au nom d'Allah», poursuit Abubakar Shekau. «Allah dit que je dois les vendre, elles sont à Lui».

VIDEO. Nigeria : rassemblement pour la libération des lycéennes

Les lycéennes vendues comme esclaves pour douze dollars chacune 

«J'ai dit que l'éducation occidentale devait cesser. (...) Les filles, vous devez quitter (l'école) et vous marier», exhorte-t-il, précisant que son groupe garde «des gens comme esclaves».«Je vais épouser une fille de 12 ans, je vais épouser une fille de neuf ans», dit-il ensuite.

Dans cette nouvelle vidéo, Shekau est habillé en treillis militaire et se tient debout devant un véhicule de transport blindé et deux pick-up surmontés de mitrailleuses. Six hommes armés se tiennent à ses côtés, le visage dissimulé.

L'image est floue, mais on aperçoit assez clairement le visage du chef islamiste, qui s'exprime en haoussa, en arabe et en anglais, quand la caméra zoome sur son visage.Pendant les 14 premières minutes de la vidéo, Shekau vilipende la démocratie, l'éducation occidentale et ceux qui ne croient pas en l'islam.

Diverses sources de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le mardi 6 mai 2014 à 01:07

    Question de temps. Il rira moins quand il sera en prison dans un pays civilisé. A moins que les marines fassent comme pour ban ladan...