Lycéen abattu : les ados tueurs avaient d'autres objectifs

le
0
Alexandre, 17 ans, a été tué puis brûlé le 26 mars par quatre copains de classe.

«Ils ont appelé mon fils pour lui donner rendez-vous dans les bois vers 23h30, une semaine avant le meurtre. Il n'y est pas allé car, à cette heure tardive, il ne sort pas. Il a été entendu par les enquêteurs et il est bouleversé», indique cette mère de famille qui, peu encline à la confidence, referme aussitôt le grand portail vert de sa longère, près de La Feuillie (Seine-Maritime). Dans l'affaire portant sur l'assassinat d'Alexandre, abattu le 26 mars à Beauvoir-en-Lyons par quatre mineurs de 15 à 17 ans, ce garçon de 17 ans aurait-il pu lui aussi être exécuté? «A posteriori, il est persuadé qu'il aurait pu passer un sale moment», indique-t-on de source proche de l'affaire. D'autres garçons de la région ont aujourd'hui des sueurs froides.

Déjà effroyable, le dossier pourrait-il être plus terrifiant? Les enquêteurs cherchent en effet à vérifier si les quatre mineurs - deux fratries distinctes habitant La Feuillie et le village voisin de Fleury-la-Forê

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant