LVMH vise une hausse de 5-7% de ses ventes de montres

le
0
LVMH VISE UNE HAUSSE DE 5-7% DE SES VENTES DE MONTRES EN 2014
LVMH VISE UNE HAUSSE DE 5-7% DE SES VENTES DE MONTRES EN 2014

NYON Suisse (Reuters) - Les ventes de montres de LVMH devraient augmenter de 5% à 7% cette année, une croissance conforme à celle de l'ensemble du secteur suisse, a déclaré lundi à Reuters le nouveau directeur du pôle Montres et Joaillerie du groupe de luxe.

"Pour le secteur suisse de l'horlogerie dans son ensemble, je prévois une croissance de 5% à 7% des ventes cette année. Pour nous, ce sera du même ordre", a dit Jean-Claude Biver, qui a pris officiellement ses fonctions le 1er mars.

Il a ajouté que les marques de montres du groupe telles que TAG Heuer et Hublot avaient encore un énorme potentiel de développement en Chine, un marché sur lequel elles sont encore peu présentes.

"Les Chinois n'aiment pas beaucoup les montres de sport comme celles qui sont fabriquées par TAG Heuer ou Hublot; pour eux, elles manquent de prestige, mais cela va changer. En attendant, il se peut que nous nous adaptions un peu à leur goût", a-t-il déclaré.

En Europe, les ventes de LVMH restent soutenues par les achats de touristes chinois, mais aussi russes et brésiliens, et cette tendance devrait se maintenir cette année, a-t-il précisé.

"Nous sommes aussi très satisfaits de l'évolution aux Etats-Unis et au Japon. L'Amérique latine se porte elle aussi très bien."

Les ventes de la division Montres et Joaillerie de LVMH ont progressé de 4% à taux de change constants en 2013, à 2,784 milliards d'euros, mais elles ont reculé de 2% en euros.

Ces dernières années, les fabricants de montres suisses ont massivement investi pour intégrer le savoir-faire et les équipements nécessaires à la production de montres mécaniques après la menace - partiellement concrétisée - du numéro un du secteur Swatch Group de fournir moins de pièces détachées à ses concurrents tels que Richemont et LVMH.

De grands acteurs du secteur ont donc racheté certains de leurs sous-traitants et investi des sommes importantes pour développer leur propre production.

Hublot dépense actuellement 20 millions de francs suisses (16,5 millions d'euros) sur un projet visant à doubler la capacité de production de son usine de Nyon, a précisé son directeur général Ricardo Guadelupe.

"D'ici trois à cinq ans environ, 75% de nos montres mécaniques seront équipées de nos propres mouvements, contre environ 30% actuellement", a-t-il dit.

(Silke Koltrowitz, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant