LVMH réplique à Hermès

le
0
INTERVIEW - Pierre Godé, vice-président de LVMH, qui détient 22,6% du capital d'Hermès, revient sur les procédures en cours concernant la montée au capital et les projets du leader mondial du luxe sur sa participation dans le sellier.

LE FIGARO. - Après le réquisitoire du collège de l'AMF, qui réclame 10 millions d'euros d'amende à l'encontre de LVMH, la commission des sanctions de l'AMF rendra sa décision d'ici au 31 juillet. Pourquoi revenir sur le sujet?

PIERRE GODÉ. - La période de délibération impose une certaine forme de retenue aux intervenants. Mais Hermès ne respecte pas ce principe. Cela impose de revenir sur l'existence d'un deuxième rapport d'enquête, dissimulé tant à LVMH qu'à la commission des sanctions et à son rapporteur. Ce rapport conclut l'enquête relative au marché du titre Hermès entre 2007 et 2010. Il est essentiel dans notre affaire, car seul il peut permettre d'analyser le double phénomène qui...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant