LVMH-La mode-maroquinerie brille au T2, les résultats grimpent

le , mis à jour à 21:12
0

* Croissance organique de 9% au T2, contre 5% attendus * La croissance organique atteint 10% dans la mode-maroquinerie * Les ventes de cognac poursuivent leur baisse en Chine * Forte hausse du résultat opérationnel avec les changes (Actualisé avec détails) par Pascale Denis PARIS, 28 juillet (Reuters) - LVMH LVMH.PA a fait nettement mieux qu'attendu au premier semestre avec une très forte accélération de la mode-maroquinerie, sa division phare dopée par une forte demande en Europe et au Japon. Sur le seul deuxième trimestre, la croissance organique du numéro un mondial du luxe a nettement accéléré le pas, ressortant à 9%, après 3% au premier, un chiffre largement supérieur aux 5% attendus en moyenne par les analystes. Très surveillée, la mode-maroquinerie, qui loge Louis Vuitton - principal contributeur aux profits du groupe - a vu sa croissance organique atteindre 10%, alors que les analystes tablaient sur une progression de 5%. Le maroquinier pilote avec succès sa montée en gamme tout en préservant l'attractivité de ses modèles monogrammés grâce à une forte créativité. La marque a été dopée par l'explosion des flux touristiques chinois au Japon (où sa base de comparaison était très favorable) et en Europe, liée à la baisse de l'euro. Elle a également signé de solides performances aux Etats-Unis et a profité d'une hausse de prix de 5% sur ses sacs en Europe. A l'inverse, comme ses concurrents, Vuitton souffre en Chine continentale, pour cause de prix trop élevés, ainsi qu'à Hong Kong et Macao, boudés par les acheteurs chinois qui préfèrent faire leurs courses au Japon ou en Corée du Sud. Au total, les ventes du maroquiner en "Grande Chine" ont reculé de 10% au deuxième trimestre, a précisé le directeur financier du groupe, Jean-Jacques Guiony. Dans les vins et spiritueux, deuxième division la plus profitable du groupe, les ventes se sont redressées (+5%) au deuxième trimestre après un recul de 1% au premier. Le cognac Hennessy a renoué avec la croissance organique grâce à une forte dynamique aux Etats-Unis, tandis que ses ventes ont poursuivi leur baisse en Chine sur ses qualités supérieures (XO). MARC JACOBS ET DONA KARAN A LA PEINE Les performances ont également nettement dépassé les attentes dans la division montres-joaillerie (+13%) grâce à une hausse à deux chiffres de Bulgari, venue compenser la baisse des montres, toujours aux prises avec des marchés difficiles. Au total, LVMH fait mieux que Kering PRTP.PA qui a vu ses ventes de luxe progresser de 8% au deuxième trimestre grâce au rebond inattendu de Gucci ID:nL5N1073QG et légèrement moins bien qu'Hermès HRMS.PA qui a une nouvelle fois signé la meilleure performance (+9,7%) du secteur. ID:nL5N1010O5 Le résultat opérationnel courant du groupe a grimpé de 15% à 2,95 milliards, dopé par des effets de changes favorables, tandis que la marge opérationnelle a reculé à 17,7%, contre 18,4% il y a un an. La rentabilité pâtit d'un mix défavorable dans le cognac lié à la baisse des eaux-de-vie les plus chères de Hennessy en Chine et de la baisse des ventes à Hong Kong, destination jadis la plus rentable du luxe et où LVMH tente de renégocier ses loyers. Elle est également impactée par les pertes accusées par Marc Jacobs et Donna Karan, en plein repositionnement et qui voient leurs ventes chuter du fait de l'attentisme des distributeurs. "Nous sommes au coeur de la tempête", a observé Jean-Jacques Guiony, qui a prédit une amélioration "graduelle" pour ces marques en 2016. Au total, les ventes de LVMH ont totalisé 16,71 milliards d'euros, contre 16,35 milliards attendus par le consensus ThomsonReuters I/B/E/S. Le résultat net part du groupe a avancé de 5% à 1,58 milliards d'euros et un acompte sur dividende de 1,35 euro par action sera versé aux actionnaires le 3 décembre 2015. * Le communiqué : http://bit.ly/1JP1HnJ (Edité par Cyril Altmeyer)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant