LVMH : la croissance plus que la rentabilité ?

le
0
Un magasin Louis Vuitton à Shanghai. (© A. Simon)
Un magasin Louis Vuitton à Shanghai. (© A. Simon)

Lors des chiffres du premier semestre publiés récemment, le numéro un mondial du luxe a bénéficié lors de son dynamisme commercial et, surtout, d’un fort effet de change. Le chiffre d’affaires s’est élevé à 16,7 milliards d’euros, en hausse de 6%, à données comparables, et de 19% en tenant compte de l’impact positif des devises.

Bloc "A lire aussi"

Toutes les activités du groupe ont contribué à la croissance ­organique : vins et spiritueux (+2%), mode et maroquinerie (+5%), parfums (+6%), montres et joaillerie (+10%), et distribution sélective (+5%). Mais cette fois, ce sont les ventes aux États-Unis (+11%) et en Europe (+12%) qui ont le plus fortement progressé.

   À lire aussi : toute l'actualité des valeurs du luxe sur lerevenu.com

Pour obtenir ce résultat, LVMH a investi dans son réseau commercial, qui compte désormais 3.772 magasins en propre et dans le soutien de ses marques, notamment dans les parfums et cosmétiques, la mode et la maroquinerie. La profitabilité du groupe s’en trouve écornée : le taux de marge brute (64,8%) et la marge opérationnelle courante (17,7%) reculent chacun de 0,7 point. Mais ce repli aurait pu être plus important sans l’apport de 346 millions d’euros des gains de change au résultat opérationnel courant. La marge nette cède 2 points, à 9%.

Nous

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant