LVMH : inquiétudes pour Louis Vuitton

le
0
LVMH
LVMH
(lerevenu.com) - Entre les bonnes et les mauvaises surprises de la publication des chiffres d'affaires des différentes activités, au premier trimestre, le marché privilégie les déceptions. Pourtant, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 6%, à 6,9 milliards d'euros, soit à peu près autant que ce qu'attendaient les analystes. En outre, la croissance des ventes reste élevée aux Etats-Unis et en Asie, alors que l'activité en Europe fait montre de résistance. 

La branche de distribution sélective, les boutiques d'aéroports (DFS) et les parfumeries (Sephora), a vu son chiffre d'affaires trimestriel bondir de 16%, à 2,1 milliards d'euros. De même, les vins et spiritueux ont totalisé un chiffre d'affaires de 979 millions, en progrès de 6% dans le trimestre. Et la branche des parfums et cosmétiques affiche un parcours honorable à 932 millions d'euros (+4%).

Le marché a été déçu de voir les métiers de montres et joaillerie piétiner à 624 millions (-1%). Mais c'est la stagnation de la branche du groupe la plus importante, la mode et la maroquinerie, à 2,4 milliards d'euros, qui préoccupe le plus les analystes. A données comparables, la croissance ressort tout de même à 3%, mais très inférieure au taux de 6% qu'escomptait le marché.

Les avis des courtiers oscillent néanmoins, entre la crainte, comme Aurel BGC («visiblement, la dynamique de Louis Vuitton ne s'améliore pas»), qui n'en reste pas moins à l'achat, et la confiance, comme Oddo Securities : «Sur la Maroquinerie, les augmentations de prix dans toutes les régions du monde chez Louis Vuitton, en février, devraient avoir un effet plein sur les trois trimestres restants de 2013 et viendront s'ajouter à des augmentations de prix déjà passées en Europe en octobre dernier. L'effet sur les marges devrait être bon.» 

Conservez.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant