LVMH freiné par Louis Vuitton et porté par le cognac

le
0
LES VENTES DE LOUIS VUITTON INFÉRIEURES AUX ATTENTES
LES VENTES DE LOUIS VUITTON INFÉRIEURES AUX ATTENTES

PARIS (Reuters) - LVMH a fait mieux qu'attendu au troisième trimestre grâce à un rebond de ses ventes de cognac en Chine, tandis que les ventes de sa division phare, la mode-maroquinerie, ont été inférieures aux attentes.

Le chiffre d'affaires du numéro un mondial du luxe a totalisé 25,288 milliards d'euros sur neuf mois, signant une hausse de 18% en données publiées, porté par les effets favorables de la baisse de l'euro. A taux constants, la croissance est ressortie à 6%.

Sur le seul troisième trimestre, les ventes du groupe ont totalisé 8,58 milliards d'euros pour un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 8,61 milliards. La croissance organique est ressortie à 7%, légèrement supérieure aux 5% à 6% attendus par les analystes et aux 6% enregistrés au premier semestre.

Très surveillée, la mode-maroquinerie, qui loge Louis Vuitton - principal contributeur aux profits du groupe - a vu sa croissance organique ralentir à 3%, après 5% au premier semestre et contre 5% à 6% attendus.

A l'inverse, la tendance s'est nettement accélérée dans les vins et spiritueux, deuxième division la plus profitable du groupe, avec une progression de 16% après une hausse de seulement 2% au premier semestre, grâce à une reprise des expéditions de Hennessy vers la Chine.

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant