LVMH fait mieux qu'attendu, résultats 2015 en forte hausse

le , mis à jour à 18:55
0
LVMH FAIT MIEUX QU'ATTENDU, RÉSULTATS EN FORTE HAUSSE
LVMH FAIT MIEUX QU'ATTENDU, RÉSULTATS EN FORTE HAUSSE

PARIS (Reuters) - LVMH a publié mardi des résultats annuels en forte hausse, dopés par des effets de changes positifs, et a fait mieux qu'attendu au quatrième trimestre malgré les attentats de Paris et un contexte difficile pour le secteur du luxe.

Dans un environnement marqué par le ralentissement chinois, la chute des flux touristiques à Hong Kong et Macao, les récessions russe et brésilienne et les attentats de novembre qui ont fait fuir la clientèle touristique pendant la cruciale période de Noël, le géant mondial du luxe a fait preuve de résistance.

Au centre de l'attention des investisseurs, la division qui loge Louis Vuitton, principal contributeur aux profits du groupe, a maintenu la cadence au quatrième trimestre avec une croissance organique de 3% au lieu des 1% attendus. Elle signe une croissance organique de 4% sur l'année, après une progression de 5% sur les neuf premiers mois de l'exercice.

Le groupe a été porté par une solide progression de ses ventes au Japon, aux Etats-Unis et en Europe, qui a permis de compenser un recul de 2% en Asie.

Au total, les ventes du numéro un mondial du luxe ont progressé de 5% au quatrième trimestre à taux de change constants, un chiffre supérieur aux 3,7% anticipés par les analystes.

Le groupe boucle son exercice sur des ventes de 35,66 milliards d'euros (consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 35,51 milliards) en progression de 16% et de 6% à taux constants, après +5% en 2014.

Le résultat opérationnel courant ressort en hausse de 16% à 6,605 milliards d'euros, supérieur aux 6,5 milliards attendus, porté par des effet de changes favorables liés à la hausse du dollar.

Le résultat net récurrent (hors plus-value sur les titres Hermès réalisés en 2014) progresse de 20% et le dividende proposé est en hausse de 11% à 3,55 euros.

En Bourse, le titre LVMH gagne 2,96% sur les douze derniers mois, signant la deuxième meilleure performance du secteur derrière Hermès, qui prend 4,11% sur la période.

Il profite de son profil jugé défensif lié à la diversité de ses marques et de ses secteurs d'activité capable de compenser ses points de faiblesse, tandis que Kering abandonne 12,5% et que Richemont lâche 13,78%, pénalisé par le recul de ses ventes de montres en Chine.

(Pascale Denis, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant