LVMH: Credit Suisse en soutien.

le
0

(CercleFinance.com) - Le titre LVMH évolue contre la tendance ce vendredi, s'adjugeant 1,3% à 158,2 euros, soit un gain hebdomadaire de l'ordre de 3,1% et une progression de 9,2% depuis le début de l'année. Le géant du luxe est dans les petits papiers de Credit Suisse...

Toujours à 'surperformance' sur la valeur, le prestigieux broker helvète a en effet substantiellement revu à la hausse son objectif de cours, de 160 à 175 euros, estimant que les attributs défensifs de la marque Louis Vuitton confèrent au groupe une protection accrue dans un environnement difficile pour les biens de luxe.

'Ces attributs défensifs semblent désormais compris par le marché et nous trouvons que le débat avec les investisseurs s'est tourné vers la valorisation absolue et relative, ainsi que vers le potentiel de retour de trésorerie aux actionnaires', a détaillé l'intermédiaire, qui juge de plus en plus probables des rachats d'actions par LVMH au second semestre.

Il intègre donc dans son modèle pour 4 milliards d'euros de ces rachats sur les 2 prochaines années, mais a également relevé de 4% ses prévisions de BPA pour 2017/2018.

L'optimisme du broker tranche quelque peu avec l'analyse d'Aurel BGC, qui le mois dernier jugeait prématuré de revenir sur le secteur et, tout en réitérant son conseil 'achat', avait ramené son fair value de 180 à 170 euros sur LVMH, en sus d'un abaissement de ses estimations.

'Vu l'absence de moteurs de croissance aussi puissants que par le passé, le secteur du luxe semble s'être durablement installé dans une phase de croissance plus modérée. La montée en puissance du digital et la prise de pouvoir des millenials (NDLR: la jeune génération 'du millénaire') sont venus complexifier cet environnement de marché structurellement moins porteur, mais toujours plus volatil et incertain', écrivait le bureau d'études.

Entretemps, LVMH a néanmoins fait état de résultats à fin juin encourageants, avec notamment une progression de 8% du bénéfice net part du groupe à 1,711 milliard d'euros et une hausse de 3% des ventes à 17,2 milliards (+4% en données organiques).

'Tout en restant vigilant, nous abordons la seconde partie de l'année avec confiance et comptons sur la qualité de nos produits et le talent de nos équipes pour renforcer encore en 2016 notre avance dans l'univers des produits de haute qualité', a par ailleurs indiqué le PDG Bernard Arnault en guise de perspectives. Un discours rassurant dans un contexte géopolitique et monétaire incertain qui n'a toutefois aucun impact quant à la volonté du groupe de multiplier les lancements de produits d'ici la fin de l'année.

Reste maintenant à savoir si cette stratégie portera ses fruits.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant