LVMH chez Hermès : la guerre d'usure

le
0
Bernard Arnault mise sur des divisions au sein des familles héritières à moyen terme.

En plein bras de fer avec Bernard Arnault, Patrick Thomas, le gérant d'Hermès, a été désigné ce lundi soir lauréat du grand prix du manager BFM. La récompense tombe à pic pour celui qui est devenu, il y a quatre ans, le premier patron de l'histoire d'Hermès extérieur à la lignée familiale. Car c'est précisément l'un des angles d'attaque que semble avoir choisi Bernard Arnault pour mener la prochaine étape de sa croisade.

Depuis qu'il a dévoilé son irruption au capital d'Hermès il y a trois semaines, le patron de LVMH veille à ménager les héritiers tout en ciblant le «gérant manager actuel», pour qui il «conçoit» que sa présence «puisse paraître un peu moins confortable». Si aucune mésentente ne filtre entre Patrick Thomas et les actionnaires familiaux, son arrivée s'était toutefois accompagnée de débats internes sur la stratégie, éclipsés ensuite par les performances spectaculaires de l'entreprise. Surtout, à 63 ans, Thomas ne sera pas là éter

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant