Luzenac : " Il faudrait changer la loi " selon Masseglia

le
0
Luzenac : " Il faudrait changer la loi " selon Masseglia
Luzenac : " Il faudrait changer la loi " selon Masseglia
Invité de l'Access365, Denis Masseglia est revenu sur le cas Luzenac. Pour le président du CNOSF, il est désormais " très tard pour prendre un décision " et estime que la lourdeur de l'administratif doit être allégée par la loi.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Denis Masseglia n'est pas très optimiste pour l'avenir de Luzenac en Ligue 2. Invité de l'Access365 ce mercredi, le président du CNOSF est revenu sur le cas compliqué du LAP. « Ce n'est pas très bien engagé pour Luzenac, de ce que je lis dans la presse, a concédé Masseglia. Je ne veux pas prendre parti dans un dossier dont je n'ai pas tous les tenants et les aboutissants. Mais il est très tard pour prendre une décision. Je comprends les dirigeants du club, mais il me semble que c'est peine perdue. Ils auraient certainement économisé du temps et de l'argent. »

Un TAS français ?

Empêtré dans la lourdeur de l'administratif, le club ariégeois n'est toujours pas fixé sur son avenir début septembre. Selon Masseglia, il faut impérativement alléger les démarches et trouver une solution pour simplifier la prise de décision dans ce type de dossier. « La voie de la sagesse ou de la facilité serait de passer par un Tribunal Arbitral du Sport. Il faudrait changer la loi pour ça. » Pas sûr que ce soit l'une des priorités actuelles au plus haut niveau de l'exécutif français...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant