Luxembourg-Référendum sur un élargissement du vote des étrangers

le , mis à jour à 05:02
0

LUXEMBOURG, 7 juin (Reuters) - Les Luxembourgeois vont se prononcer ce dimanche sur un élargissement du droit de vote des étrangers dans le cadre d'un référendum qui pourrait augmenter de quelque 50% l'électorat du pays et créer un précédent dans l'Union européenne. Le scrutin est soutenu par le Premier ministre du pays, Xavier Bettel, un libéral arrivé au pouvoir il y a 18 mois à la faveur d'élections qui ont mis fin à plusieurs décennies d'administration par les conservateurs. Dans le cadre d'un programme de réformes du pays, Xavier Bettel entend également abaisser l'âge de vote de 18 à 16 ans et instaurer une limite de 10 ans à des mandats de ministres. Son prédécesseur, Jean-Claude Juncker, devenu président de la Commission européenne, était resté 19 ans aux commandes du Luxembourg. Les derniers sondages laissent entrevoir un léger avantage pour le camp du non, soutenu par le parti de Jean-Claude Juncker, qui estime que les étrangers installés depuis longtemps au Luxembourg devaient demander la citoyenneté du pays. Si le oui l'emportait, le Parlement sera amené définir des modifications constitutionnelles qui devront à leur tour être ratifiées par un deuxième scrutin. Plus de la moitié des 540.000 habitants du Luxembourg sont étrangers, avec nombre d'Italiens et de Polonais et 150.000 autres personnes viennent tous les jours d'Allemagne, de France et de Belgique pour venir travailler dans le secteur financier. Les pays de l'Union européenne permettent aux ressortissants de l'UE de participer à des scrutins locaux. Le Luxembourg serait le premier membre de l'UE à accorder aux étrangers un droit de vote similaire à ceux des nationaux. La question soumise aux électeurs est la suivante : "Approuvez-vous l'idée que les résidents non luxembourgeois aient le droit de s'inscrire de manière facultative sur les listes électorales en vue de participer comme électeurs aux élections pour la Chambre des Députés, à la double condition particulière d'avoir résidé pendant au moins dix ans au Luxembourg et d'avoir préalablement participé aux élections communales ou européennes au Luxembourg?" Il est difficile de savoir à ce stade quel parti profiterait de l'élargissement de l'électorat. (Philip Blenkinsop, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant