Luxembourg-Pas de vote des étrangers aux législatives

le , mis à jour à 21:46
1

(Actualisé avec résultats définitifs, précisions) LUXEMBOURG, 7 juin (Reuters) - Les Luxembourgeois se sont prononcés dimanche par référendum contre l'élargissement du droit de vote des étrangers aux élections législatives, une décision qui aurait été une première en Europe et qui aurait aussi eu pour conséquence d'augmenter de quelque 50% le corps électoral du Grand-Duché. Le "non" l'a emporté à près de 80% des électeurs, seuls 22% d'entre eux ayant soutenu la proposition du Premier ministre, Xavier Bettel, arrivé au pouvoir il y a 18 mois à la faveur d'élections qui ont mis fin à plusieurs décennies d'administration par les conservateurs. Dans le cadre d'un programme de réformes visant à moderniser la vie politique et sociale, Xavier Bettel entendait également abaisser l'âge du droit de vote de 18 à 16 ans et instaurer une limite de 10 ans à des mandats de ministres. Ces deux autres propositions ont également été rejetées. Son prédécesseur, Jean-Claude Juncker, devenu président de la Commission européenne, était resté 19 ans aux commandes du Luxembourg. Environ 45% des 540.000 habitants du Luxembourg sont étrangers, notamment portugais. En outre, 150.000 Allemands, Français et Belges traversent chaque jour la frontière pour se rendre à leur travail au Luxembourg, souvent dans le secteur financier. Il était demandé aux Luxembourgeois de dire si les étrangères, qui vivent depuis dix ans au Luxembourg et ont exercé leur droit de vote aux municipales, étaient autorisés à voter aux législatives. Environ 35.000 étrangers sont dans cette situation. Si tous les résidents étrangers du Luxembourg votaient aux municipales, cela aurait concerné au total 100.000 personnes. Plusieurs dizaines de dirigeants d'entreprises ont signé une tribune dans un journal cette semaine pour décrire le vote des étrangers comme une "opportunité unique pour le Luxembourg" sans danger pour les Luxembourgeois. Mais le camp du "non" a été plus audible, notamment sur les réseaux sociaux. Il était également soutenu par le parti de Jean-Claude Juncker, désormais dans l'opposition, selon qui les étrangers installés depuis longtemps au Luxembourg devraient plutôt demander la nationalité luxembourgeoise. (Philip Blenkinsop et Michele Sinner; Nicolas Delame et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le dimanche 7 juin 2015 à 21:45

    Nous en France pour faire honte au Duché ,on fera voter les sans papier$.Leurs femmes pourront venir en rideaux voter pour la Kaf...!!!...