Luxe : la Chine garde du potentiel pour les valeurs françaises

le , mis à jour le
0
Le siège japonais de Hermès à Tokyo, une destination désormais en vogue pour les touristes chinois. (© D. Meenagh)
Le siège japonais de Hermès à Tokyo, une destination désormais en vogue pour les touristes chinois. (© D. Meenagh)

Croissance économique en ralentissement, marché immobilier en berne, indices boursiers en repli : les riches Chinois ont du souci à se faire et, avec eux, les grands groupes mondiaux du secteur du luxe. 

Ces dix dernières années, ces sociétés, françaises (LVMH, Hermès, Kering), italiennes (Prada, Tod’s, Ferragamo, etc.) ou suisses (Richemont, Swatch Group), ont profité de l’extraordinaire appétit des Chinois pour prospérer. Et, pour la plupart d’entre eux, la Chine est aujourd’hui le marché numéro un.

Pourcentage du chiffre d’affaires réalisé en Chine

 

Chine

Continentale    

Hong Kong+

Taiwan+Macau              

Total

Hermès

    9

10

19

LVMH

   10

10

20

Kering

   11

9

20

Swatch

   18

20

38

Richemont

 

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant