Lutte: le président de la Fédération internationale limogé

le
0

LONDRES (Reuters) - La Fédération internationale de lutte (Fila) a démis de ses fonctions son président, quelques jours après une recommandation du Comité international olympique (CIO) suggérant que ce sport soit retiré du programme des JO de 2020.

Le Suisse Raphaël Martinetti a été mis en minorité lors d'un vote de confiance du comité exécutif de la Fila réuni en Thaïlande, rapporte samedi l'agence Kyodo.

Le vice-président de la fédération, Tomiaki Fukuda, a fait savoir que la Fila allait continuer à discuter dans les prochaines heures pour mettre au point une stratégie visant à infléchir la position du CIO.

"Nous allons discuter des solutions que nous pourrions trouver pour que la lutte fasse son retour. Mais si rien n'aboutit aujourd'hui, nous rediscuterons demain (dimanche)", a fait savoir le dirigeant.

La lutte, qui était au programme des premiers Jeux de l'ère moderne en 1896, a rejoint cette semaine les sept sports en lice pour la seule place de discipline additionnelle pour 2020: baseball/softball, karaté, roller, escalade sportive, squash, wakeboard et wushu.

Sudipto Ganguly, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant