Lutte contre le terrorisme : «Nous devons agir en Libye», annonce Le Drian

le
2
Lutte contre le terrorisme : «Nous devons agir en Libye», annonce Le Drian
Lutte contre le terrorisme : «Nous devons agir en Libye», annonce Le Drian

Après le Mali et le Centrafrique, une nouvelle «opération extérieure» semble poindre à l'horizon pour l'armée française. Dans une interview accordée au Figaro à paraître ce mardi 9 septembre 2014, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, déclare «nous devons agir en Libye».

Jean-Yves Le Drian s'inquiète de «la dégradation de la situation sécuritaire en Libye». Plus précisément, la principale menace résiderait dans le sud du pays, véritable camp de base des jihadistes de la région. «Le sud libyen, selon le ministre de la Défense, est une sorte de hub où les groupes terroristes viennent s'approvisionner, y compris en armes, et se réorganiser.»

Selon le quotidien, dès ce mardi après-midi, à Milan (Italie), il compte alerter sur le sujet ses homologues européens à l'occasion d'une réunion informelle, car la Libye représente la «porte de l'Europe et du Sahara».

La France, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, avait pris la tête en mars 2011 d'une coalition internationale, avec la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, qui a mené des frappes et a fini par renverser le régime de Mouammar Kadhafi.

«Jonctions entre les différents califats»

Le chaos en Libye conjugué aux conquêtes de l'Etat islamique en Irak et en Syrie, et à la montée en puissance de Boko Haram au Nigeria et au Cameroun, font craindre au ministre de la Défense «des jonctions entre les différents califats».

L'Etat islamique reste sa principale préoccupation : «Nous sommes confrontés à un phénomène inédit et particulièrement alarmant. Le groupe terroriste appelé État islamique représente une menace sans équivalent.» La France ne restera pas inactive. «Conscient du fait que le groupe EI menace notre propre sécurité, notre pays (...) apportera son concours» à la coalition internationale évoquée au sommet de l'Otan, à Newport, assure Jean-Yves Le Drian.

«Il faut également s'assurer le soutien des pays voisins, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le mardi 9 sept 2014 à 13:10

    il faut les laisser s'entretuer , ça de moins qui migre vers la France

  • pichou59 le lundi 8 sept 2014 à 23:18

    il fait la guerre au Malin, le terroristes vont dans le sud de la Lybie!!!